Accueil Monde

Vincent Tiberj: «Il ne faut pas voir le chiffre de l’abstention comme un rejet de la citoyenneté»

Pour l’expert, la citoyenneté se transforme, dans les nouvelles générations d’électeurs, avec l’émergence d’un autre rapport au vote et à la participation politique.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 3 min

Les voix de l’abstention ne sont pas monocordes ». Vincent Tiberj, professeur des universités à Sciences Po Bordeaux estime que si le contexte des élections et les inégalités sont à considérer pour expliquer l’abstention abyssale, la citoyenneté se transforme avec un autre rapport au vote et à la participation politique.

Vous dites qu’au regard des données statistiques, il est difficile de conclure que l’abstention progresse inéluctablement en France.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs