Accueil Monde Union européenne

Une pluie de sanctions s’abat sur la Biélorussie du dictateur Loukachenko

Le détournement du vol Ryanair a changé la donne. L’UE passe aux sanctions économiques, pour frapper Minsk au portefeuille. Les Européens allongent en outre leur « liste noire » de responsables ou soutiens du régime placés sous sanction. Washington, Londres et Ottawa ont immédiatement emboîté le pas : un vrai tir groupé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Combien de temps encore, et à quelles conditions, le Kremlin sera-t-il disposé à maintenir sous perfusion Alexandre Loukashenko ? Le dictateur s’accroche au pouvoir à Minsk depuis bientôt 27 ans, avec une violence redoublée depuis sa « réélection » frauduleuse du 9 août dernier, contestée par la rue. La question se pose alors que l’Union européenne passe aux choses sérieuses, en matière de sanctions contre le régime biélorusse : le voilà bientôt frappé au portefeuille, privé d’importantes sources de financement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 22 juin 2021, 16:36

    On doit bien se marrer au Kremlin (et ailleurs) à voir l'Union Européenne gesticuler ainsi dans le vide. Tout cela, c'est du show pour montrer au bon peuple qu'on fait quelque chose alors qu'en fait, on ne fait rien de bien sérieux. Malheureusement, le bon peuple est loin d'être dupe, et il ne faudra pas s'étonner quand celui-ci décidera d'envoyer tout dinguer, ce qui ne saurait tarder.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 22 juin 2021, 18:46

    Ce bon peuple est bien trop ramolli pour tenter quoi que ce soit, Paul. On se dirige tout simplement vers une faillite collective. En 2000, plus de 40 des 100 plus grandes entreprises mondiales étaient dans l'UE. En 2021, avec le double d'Etats membres... 15 (mais on nous a dit que l'Europe était la clé de notre puissance, hein...). A la chute du mur de Berlin, la Belgique en mobilisant pouvait aligner 200 avions de chasse et 6 divisions terrestres (+la gendarmerie). À part la France et le RU qui savent encore faire des opérations mais uniquement avec l'aide US, les armées européennes ne sont même plus capables que faire des défilés ayant un minimum d'allure. La bête va crever sur place. Les USA et la Chine prendront les meilleurs os et laisseront quelques morceaux à Poutine et puis basta, fin de l'histoire.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 22 juin 2021, 11:19

    "Combien de temps encore, et à quelles conditions, le Kremlin sera-t-il disposé à maintenir sous perfusion Alexandre Loukashenko ? " Citez moi un cas où ce genre de sanctions a eu un effet. Vous savez comment cela va se terminer? Une bonne annexion pure et simple de la Biélorussie.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 22 juin 2021, 18:35

    Paul, il faut juste voir qui est prêt à mourir pour la Biélorussie. Des Européens qui n'ont jamais tenu un fusil en main?

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 22 juin 2021, 16:39

    Et qui l'en empèchera? Certainement pas l'Union Européenne qui continuera de dire "C'est pas bien ça, on peut pas, allez rentrez chez vous maintenant, s'il vous plait? Non? Vraiment? Ah, c'est bête ça..." Et l'autre de continuer de lui faire tous les bras d'honneur possibles. Pourquoi cela cesserait-il?

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs