Accueil Société

Le bourgmestre de Boom à propos de l’annulation de Tomorrowland: «Compte tenu des circonstances actuelles, nous ne changerons pas d’avis»

L’édition de cette année avait déjà été reportée à la fin août et début septembre, mais les bourgmestres Jeroen Baert et Jurgen Callaerts se disent trop préoccupés par la situation sanitaire.

Temps de lecture: 2 min

Les bourgmestres des villes de Boom et Rumst ont lundi soir confirmé que leur position ne changerait pas concernant l’annulation du festival de Tomorrowland. « Bien sûr, nous comprenons tous les intérêts supérieurs et économiques qui sont en jeu et surtout l’excitation que chacun souhaite retrouver cet été. Mais c’est à nous, les bourgmestres, qu’incombe l’entière responsabilité de garantir la paix, la sécurité et la santé publique », déclarent les deux bourgmestres, Jeroen Baert et Jurgen Callaerts. « Compte tenu des circonstances actuelles dont nous avons connaissance, nous ne pouvons pas reconsidérer notre décision et notre position concernant le permis demandé ».

Déjà la semaine dernière, les deux bourgmestres n’avaient pas donné leur feu vert pour l’organisation du festival. L’édition de cette année avait déjà été reportée à la fin août et début septembre, mais les bourgmestres Jeroen Baert (Boom, N-VA) et Jurgen Callaerts (Rumst, N-VA) se disent trop préoccupés par la situation sanitaire pour permettre à Tomorrowland d’avoir lieu à cette date-là.

Une réunion s’est tenue lundi après-midi au bureau du Ministre-président afin de discuter de leur différente position sur le sujet. Outre Jan Jambon et les deux bourgmestres, la Ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, le Ministre flamand de l’Intérieur Bart Somers et le gouverneur d’Anvers étaient également présents.

Le porte-parole du Premier ministre a été informé par la suite que les consultations avaient été constructives. Malgré ce refus, les organisateurs peuvent encore soumettre une nouvelle demande, qui pourra alors être évaluée par les bourgmestres. Les gouvernements flamand et fédéral se disent rester disponibles pour apporter leur aide dans la mesure du possible, mais la décision finale reste du ressort des bourgmestres, précise le porte-parole.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Kolh Philippe, lundi 21 juin 2021, 21:24

    Nous ne pouvons que nous féliciter quant à la sagesse de cette décision

  • Posté par Le Cynique, lundi 21 juin 2021, 20:34

    On s'en fout de ce spectacle-on s'en passera bien!

  • Posté par Steemans Philippe, lundi 21 juin 2021, 20:55

    Ce n'est pas parce que vous n'aimez pas cet évènement (tout comme moi) que d'autres doivent en subir les conséquences sans justifications à tout le moins scientifiques.

  • Posté par Steemans Philippe, lundi 21 juin 2021, 20:24

    Je déteste ce genre d'évènement. Mais pourquoi accepter le foot où des dizaines de milliers de supporters s'agglutinent et refuser cet évènement qui est destiné principalement aux jeunes.

  • Posté par Theys Jos, mardi 22 juin 2021, 10:26

    Le foot est d'une autre dimension. TML a vendu 6x 75.000tickets = 400.000 fêtards venant du monde entier pendant l'été. Cela risque de devenir une catastrophe national. Mais cela rapportera 100 millions pour la tirelire de l'état.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko