Yves Van Laethem: «Là où la population n’est pas totalement vaccinée, on peut encore avoir des problèmes»

Yves Van Laethem: «Là où la population n’est pas totalement vaccinée, on peut encore avoir des problèmes»
Photo News

Alors que tous les indicateurs continuent leur baisse significative, notre pays devrait passer prochainement sous la barre des 200 patients en soins intensifs, a annoncé mardi Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19, lors de la conférence de presse hebdomadaire de l’institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise.

« Les indicateurs continuent à diminuer à un rythme accéléré. Mais restons prudents : il y a des exemples de pays en Europe où la tendance s’inverse, comme le Portugal ou la Grande Bretagne. Là où la population n’est pas totalement vaccinée, on peut encore avoir quelques problèmes avec ce virus », a d’abord expliqué Yves Van Laethem.

Durant la semaine du 15 au 21 juin, 31,7 patients atteints du coronavirus ont été admis en moyenne chaque jour à l’hôpital soit une baisse de 35 % par rapport à la semaine précédente. Actuellement, 470 personnes atteintes du Covid-19 sont à l’hôpital (-35 %) dont 206 en soins intensifs.

Entre le 12 et le 18 juin, 450 personnes ont été contaminées en moyenne chaque jour soit 44 % de moins que la semaine précédente. « Cette diminution se manifeste dans tous les groupes d’âge, mais surtout chez les enfants et les adolescents pour le moment. Les nouveaux cas sont les plus nombreux dans la tranche des 20 ans », a précisé le porte-parole interfédéral.

Durant la même période, 6,1 décès dus au virus ont été comptabilisés chaque jour selon Sciensano, soit une baisse hebdomadaire de 27 %.

Le taux de contamination est bas dans toutes les provinces. C’est à Bruxelles-Capital qu’on trouve le plus grand nombre d’infections.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous