Accueil Culture Cinéma Les sorties cinéma

«Notturno»: une proposition radicale

Ce film demande au spectateur qu’il s’y abandonne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Pendant trois ans, Gianfranco Rosi a posé sa caméra le long des frontières de l’Irak, du Kurdistan, de la Syrie et du Liban pour mettre en image le quotidien des habitants de ces pays ravagés par les conflits, par la guerre. Pour les humaniser, dans la continuité du travail entamé dans Fuocoammare. Dans Notturno, on voit les villes détruites, mises en exergue par le ciel sombre et pluvieux de ces pays qui sont pourtant lumineux dans l’imaginaire collectif. Mais Notturno n’est pas un film qui documente la violence. C’est un film qui parle des gens, et de la vie qui se déploie à travers de longs plans fixes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les sorties cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs