Accueil Culture

Bertrand Burgalat, «Rêve capital»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Ce sixième album de Bertrand Burgalat est une errance au pays de la douceur, de la tendresse et des rêves immobiles. On pense à Morricone dans « E pericoloso sporgersi », on rêve à Capri dans « Vous êtes ici », on découvre même l’hétérotélie – vouloir faire du bien en engendrant le pire – dans « Spectacle du monde ». L’enfance revient au musée de l’innocence, tout comme l’amour et l’amitié. Cette petite symphonie pop pour cordes et cuivres n’est que finesse et délicatesse chez un Burgalat bien entouré, notamment par sa fille Jacqueline et Yuksek.

Label Tricatel.

Le site de l’artiste.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs