Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: occupation de l’Office des Etrangers en soutien aux 475 sans-papiers en grève de la faim (photos)

Une cinquantaine de personnes occupent le hall du bâtiment de l’Office des étrangers à Bruxelles, en soutien aux 475 sans-papiers en grève de la faim depuis maintenant un mois.

Temps de lecture: 2 min

Une cinquantaine de personnes occupent mardi, depuis environ 15h30, le hall du bâtiment de l’Office des étrangers à Bruxelles, en soutien aux 475 sans-papiers en grève de la faim depuis maintenant un mois, selon le comité de soutien de l’Union des Sans-Papiers pour la Régularisation. La porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere a confirmé l’occupation en cours.

Il y a une vingtaine de personnes, dont certaines enchaînées à l’intérieur, et tout autant à l’extérieur dans une ambiance plus animée. Leur objectif est d’obtenir un rendez-vous avec le directeur général de l’Office des étrangers, afin d’initier des négociations en urgence face à la détérioration des conditions de santé des grévistes de la faim.

La porte-parole de l’Office des Etrangers Dominique Ernould explique que leur demande ne devrait pas obtenir satisfaction étant donné qu’un tel rendez-vous doit se préparer. «A l’improviste, sans une préparation préalable, le directeur général ne devrait pas les recevoir aujourd’hui. On va devoir fermer la porte d’entrée pour la fin de journée... Après, ils peuvent bien sûr reprendre contact. Notre directeur général a régulièrement reçu des associations et des délégations de sans-papiers, mais pas comme cela...» Elle précise que l’Office des Étrangers n’est qu’une administration qui applique des décisions prises par le cabinet du secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi (CD&V) et le gouvernement dans son ensemble.

Des critères clairs de régularisation

Les sans-papiers réclament des critères clairs de régularisation pour les personnes en situation irrégulière sur le territoire belge et la mise en place d’un comité indépendant pour juger des différents dossiers. Ils font valoir qu’ils ont été sévèrement touchés pendant la crise sanitaire car ils étaient nombreux à travailler dans des métiers mis à l’arrêt.

«Il faut maintenant que le CD&V, le VLD, le SP.a, Ecolo, Groen, le PS apportent une solution sur le fond, qui passe par une régularisation sur base d’une définition élargie des «circonscriptions exceptionnelles» qui prend en compte la situation réelle des grévistes et de tous les sans-papiers en Belgique, la crise sanitaire et économique ainsi que la nécessité d’une relance économique», a indiqué le comité de soutien dans un communiqué.

Le groupe avait occupé le siège du PS le 9 juin dernier. Plusieurs manifestations de soutien ont également été organisées.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Eduwaere Eric, mardi 22 juin 2021, 18:07

    Je comprend pas bien ....Ces gens sont dans l illégalité ... et ils "réclament" ...Pourquoi n ont ils pas suivit les règles étables? Ce serait plus simple non? Ha, ils n avaient pas les "critères" voulus...Et tout à coup parcequ ils ont enfreint les règles ... Ils veulent êtres admis quand même... Y a un truc que je ne saisis pas là ....

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo