Accueil Économie Entreprises

Une première licorne pour le studio à start-up belge eFounders

Aircall lancée officiellement en 2014 est désormais valorisée à plus d’un milliard de dollars. Chez eFounders, entre la place Flagey à Bruxelles et les bureaux parisiens, trente bébés à haute valeur ajoutée sont nés ces dix dernières années.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Quand je pense que, pendant les deux ans de gestation d’Aircall, on a parfois failli abandonner, que les investisseurs n’étaient pas chauds… Je me dis qu’on a vraiment bien fait de persévérer ». Thibaud Elzière est tout sourire. Son associé, Quentin Nickmans, aussi.

En 2013, les deux amis se disent « qu’il y a quelque chose d’intelligent à construire dans la téléphonie logée dans le “cloud” ou “dématérialisée” pour entreprise ». « A l’époque, tout le monde est pourtant persuadé que le téléphone fixe deviendrait gratuit… », précisent les cofondateurs du studio à start-up bruxellois (également installé à Paris) eFounders.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs