Accueil Belgique Politique

Salaire minimum: un «oui mais» à l’accord du 8 juin

Les syndicats ont validé l’accord « le moins mauvais possible ». Faute de pouvoir arracher mieux. Mais leur consentement timide ne concerne ni la marge salariale et son complément exceptionnel, ni la loi de 1996 qui la fixe.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

On s’est compté ! A la CSC et, surtout, à la FGTB, on a recensé les votes jusqu’au bout pour déterminer si on approuvait ou pas l’accord social conclu le 8 juin dernier. Au syndicat chrétien, le « oui » l’a emporté à 53 % (et à 57 % si on écarte les 29 abstentionnistes des 300 votants). Chez les socialistes, c’est plus serré encore : l’approbation (49,06 %) dépasse de peu le rejet (49,01 %), l’abstention étant ici marginale (1,92 %) et déterminante à la fois. La CGSLB, elle, l’a approuvé à 88 %.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Hubert Wynands, mardi 22 juin 2021, 19:08

    Et j’ajouterai que les gens ne risquent pas de réagir, ils sont plus préoccupés par les diables Rouges et l’Euro de foot ainsi que par leur départ en vacances. Excellent timing pour faire passer la pilule en douceur.

  • Posté par Delpierre Bernard, mercredi 23 juin 2021, 10:20

    @Hubert Wynants, Les réduction des charges sociales (les plus lourdes en Belgique avec la France) profitent à l'économie et donc à ceux qui ont ou cherchent un travail ; par ailleurs les salariés allemands et du nord de l'Europe ne sont pas dévalorisés quant à leur niveau de vie ni quant à leur protection sociale mais avec une meilleure et plus saine gestion des moyens. A propos des dividendes , après la ponction de l'impôt des sociétés , ils sont frappés du précompte de 30% (c'était encore 15% il y a quelques années) et donc ce n'est pas au niveau du prélèvement que l'on peut parler d'injustice mais au niveau du poids excessif des actionnaires financiers faisant la loi aux assemblées générales...

  • Posté par Hubert Wynands, mardi 22 juin 2021, 19:05

    Ça y est, une fois de plus ils ont baissé leurs culottes. Les réductions de charges sociales ne profitent qu’aux actionnaires. Je le sais, là où je travaille, 1M d’€ de réduction de charges. Mais quand on parle d’amélIoration des fins de carrière pour les travailleurs âgés, on vous répond que ces réductions sont pour la compétitivité. Mais ce ne sont pas les actionnaires qui se crèvent à faire les 3 fois 8. Eux, leur plus gros risque, c’est une indigestion de dividendes.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs