Accueil Culture Scènes Les spectacles à l'affiche

«Les Arrière-Mondes» ou les fantômes de l’humanité

En intégrant à sa nouvelle création, une contrainte née de la pandémie, la compagnie Mossoux-Bonté livre un spectacle fascinant et plus intemporel que jamais.

Du 23 au 27 juin au Théâtre Les Tanneurs (Bruxelles).

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Ils apparaissent lentement, sans un bruit, comme échappés d’une nuit sans fin : six personnages en quête de leur histoire, six silhouettes dont on ne distingue d’abord que les contours mouvants, un peu flous. Ils bougent à peine, frémissent, titubent parfois, esquissent un mouvement, le retiennent, le laissent échapper à nouveau… En l’espace de quelques minutes à peine, la nouvelle création de Nicole Mossoux et Patrick Bonté happe le spectateur, l’entraîne dans un univers étrange, mystérieux, où les six personnages qui nous font face ne semblent pas avoir vraiment de visage, de personnalité définie. Ils s’agitent vainement, donnent parfois l’impression d’être eux-mêmes étonnés de leur présence, à la fois visibles et insaisissables, comme des spectres qui disparaîtraient d’un coup s’il nous venait la fantaisie de tendre la main pour tenter de les toucher.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les spectacles à l'affiche

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs