Accueil Opinions Éditos

Droits des personnes LGBT+: la lâcheté et l’hypocrisie de l’UEFA

Cette question, chacun doit se la poser et agir en conséquence. Ne pas se mobiliser revient à refuser assistance à un groupe d’humains en danger : un abandon de poste.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 2 min

D’abord ils sont venus chercher les socialistes, puis les syndicalistes, puis les Juifs, et je n’ai rien dit, parce que je n’étais pas socialiste, syndicaliste, juif. » Dans ce poème, le pasteur Martin Niemöller dénonçait la lâcheté des intellectuels allemands lors de l’accession des nazis au pouvoir et des purges qui ont visé leurs ennemis, un groupe après l’autre. Il pourrait s’appliquer mutatis mutandis, à ce qui se passe en Hongrie.

Ce pays, membre de l’Union européenne, a adopté le 15 juin, un texte interdisant la « promotion » de l’homosexualité, de l’identité de genre et du changement de sexe auprès des mineurs. En clair, cela veut dire que des programmes éducatifs, des livres, des films et des séries (pensez au formidable It’s a sin) ne leur seront plus accessibles. Cela s’inscrit dans une politique déterminée de ce pays mais aussi de la Pologne. Et c’est une honte.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par Docquier Gael , vendredi 25 juin 2021, 19:14

    Vu que, normalement, la ligne editoriale du journal " le soir" est en theorie, la neutralite. Est il des lors possible d avoir une traduction fidele de la loi hongroise svp? Bien que je ne supporte pas Orban, je vois que toute la presse va dans le meme sens... Et je ne trouve pas cela sain du tout...

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 25 juin 2021, 0:10

    @ Levaux Marie-Noelle, depuis quand le Qatar fait-il partie de l'UE??? J'ai rarement vu une telle mauvaise foi!

  • Posté par Lechat Nadine, jeudi 24 juin 2021, 21:44

    Le problème est la confusion entre les homosexuels - gays et lesbiennes- et l’idéologie transgenre qui relève de la psychiatrie. De nombreux gays et lesbiennes en ont assez d’être assimilés aux fétichistes (essentiellement hétérosexuels) qui assènent que les hommes sont des femmes et que le sexe biologique ne serait qu’un construit social. C’est n’importe quoi. Si le sexe biologique n’existe pas, l’homosexualité n’existe pas. On assiste à une réaction de la société contre ce délire et les homosexuels en font malheureusement les frais.L’homosexualité est parfaitement naturelle, le délire transgenre non. Ne confonds pas tout.

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 24 juin 2021, 10:14

    L'amalgame avec les lois anti-sémites des années 1930 est choquant. Les LBTGQ+ ont, au sein de tous les pays de l'UE les mêmes droits constitutionnels que les autres citoyens. La discussion porte sur la promotion de certaines indéologies dans les milieux scolaires. Par exemple celle selon laquelle on ne naît pas fille ou garçon, on le devient et que d'ailleurs on peut à tout âge choisir son genre et effectuer une transition médico-chirurgicale - sans bien sûr le consentement des parents. Les législations de plusieurs états sont en train de s'adapter pour interdire ces débordements. Mais l'anticipation hongroise est probablement excessive.

  • Posté par Levaux Marie-Noelle, mercredi 23 juin 2021, 23:40

    Pourquoi ne faites - vous pas un éditorial demandant avec la dernière énergie que les Diables Rouges se retirent de la coupe du monde au Qarar, pays où les homosexuels sont mis à mort. Les LGBT.. hongrois auraient -ils plus de valeur à vos yeux que leurs très courageux et très malheureux confrères Arabes de cet Émirat. J’ai rarement vu un tel racisme !

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs