La vaccination désormais ouverte aux jeunes de 12 à 15 ans avec des comorbidités

belgaimage-174336652-full

Ce mercredi, la Conférence interministérielle santé a décidé d’ouvrir la vaccination aux jeunes de 12 à 15 ans souffrant de comorbidités, et ce avec le vaccin Pfizer. C’est ce qu’a annoncé Wouter Beke sur Twitter.

Le nombre de personnes qui composent ce groupe est très limité.

Il s’agirait de quelques milliers de jeunes en Belgique. Leur vaccination sera similaire à celle des jeunes de 16 et 17 ans.

Les pathologies visées sont la leucémie, les maladies chroniques des reins ou du foie, du syndrome de Down, du système immunitaire perturbé ou de patients transplantés. Lors d’une infection par le virus, ces jeunes courent un risque plus élevé de complications entraînant une hospitalisation.

Contrairement à la France, le consentement des parents n’est pas nécessaire car les enfants sont libres d’exercer leur droit du patient, à savoir accepter ou non un traitement. Du moins, si leur médecin juge qu’ils sont aptes à évaluer leur intérêt. La différence avec la France tient au fait que là-bas ce sont tous les enfants de plus de 12 ans qui ont accès à la vaccination depuis le 15 juin, pas uniquement ceux qui souffrent de comorbidités et sont donc a priori suivis par un médecin.

Les ministres de la Santé précisent bien dans leur communiqué que seul un médecin (généralement le médecin traitant ou le pédiatre) peut déterminer si un jeune est éligible à un vaccin et ce, sur la base de son dossier médical. Une concertation avec les parents aura lieu.

Aucune décision n'a encore été prise concernant la vaccination des autres jeunes de 12 à 15. Un avis du Conseil supérieur de la Santé est attendu à ce sujet pour la fin du mois de juin.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous