Accueil Léna

Une force armée dissimulée sur Internet

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Pour influencer l’opinion publique, Pékin fait appel à des lobbyistes rémunérés qui ciblent les hommes politiques, les chefs d’entreprise et les faiseurs d’opinion. Autrement dit, les personnes qui décident des projets législatifs et des investissements importants pour la Chine. Il est dans la nature des lobbyistes en relations publiques d’agir dans l’ombre et de ne pas communiquer à propos de leurs missions délicates. La Chine, de par les milliards de dollars qu’elle investit dans la propagande, est un client lucratif. Dans le même temps, cependant, aucune agence ne veut admettre officiellement qu’elle travaille pour le régime totalitaire de Pékin.

La partie la mieux camouflée de la stratégie médiatique de la Chine en Europe se déroule toutefois sur l’Internet. Les acteurs en sont des influenceurs sur Twitter ou YouTube. Il est souvent difficile de savoir s’ils sont eux-mêmes conscients d’être instrumentalisés en prenant part à ce réseau de propagande.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs