Euro 2020

Droits des personnes LGBT+: le clin d’oeil des Diables rouges lors de la conférence de presse de Vanaken

@Capture d’écran Twitter
@Capture d’écran Twitter

Quinze Diables rouges sont montés sur la pelouse du centre national de football, mercredi à Tubize : les douze joueurs n’ayant pas débuté le match de lundi contre la Finlande ainsi que les trois gardiens, dont Thibaut Courtois. Tout ça, c’était après la conférence de presse de Hans Vanaken. Si le joueur du FC Bruges s’est montré assez sobre dans ses propos, on retiendra un autre détail de cette CP. Et ce dernier n’est pas directement lié au Diable...

Ce mardi, l’Union belge de football (RBFA) avait déjà déployé un drapeau aux couleurs de l’arc-en-ciel au centre national du football à Tubize. Ce geste faisait suite au refus de l’UEFA, l’instance du football européen, d’autoriser la ville de Munich à illuminer l’Allianz Arena aux couleurs de l’arc-en-ciel pour la rencontre entre l’Allemagne et la Hongrie de ce mercredi soir. Pour en remettre une couche, on a pu apercevoir un brassard arc-en-ciel, présent sur la table, sur la vidéo qui retransmettait la conférence de presse de Vanaken !

Pour rappel, la semaine dernière, le Parlement hongrois avait adopté une loi interdisant la promotion de l’homosexualité et le changement de sexe chez les jeunes en dessous de 18 ans. La ville de Munich voulait illuminer l’extérieur du stade pour protester contre cette loi controversée.

Après avoir introduit une demande auprès de l’UEFA, les autorités munichoises ont essuyé un refus. « De par ses statuts, l’UEFA est une organisation politiquement et religieusement neutre. Étant donné le contexte politique de cette demande – un message visant une décision prise par le Parlement national hongrois –, l’UEFA doit refuser cette requête », s’est défendu l’instance.

Une décision qui a été fortement critiquée en Allemagne mais aussi à l’étranger. Aux Pays-Bas, le capitaine Georginio Wijnaldum portera le message ‘OneLove’ sur son brassard lors du huitième de finale ce dimanche.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous