Tomorrowland n’ira pas en justice et opte pour un report à 2022

PHOTONEWS_10847606-041
Photo News

Les organisateurs de Tomorrowland ont décidé de ne pas intenter d’action en justice afin de pouvoir organiser le festival cet été et ont donc opté pour un report à 2022, ont-ils annoncé mercredi.

Les bourgmestres de Boom et de Rumst (Anvers) ont indiqué jeudi avoir refusé la demande d’autorisation de Tomorrowland pour organiser une édition du festival décalée fin août et début septembre. Selon Jeroen Baert (Boom, N-VA) et Jurgen Callaerts (Rumst, N-VA), cette décision est motivée par le fait que le décret ministériel, qui doit entériner l’autorisation d’organiser des événements réunissant jusqu’à 75.000 personnes à partir du 13 août, n’a pas encore été publié et que la police ne peut pas assumer le travail supplémentaire qu’implique la vérification des certificats corona. De plus, la situation épidémiologique n’est pas encore totalement sous contrôle, pointent les responsables communaux.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous