Accueil Société

Tomorrowland n’ira pas en justice et opte pour un report à 2022

Les bourgmestres de Boom et de Rumst (Anvers) ont indiqué jeudi avoir refusé la demande d’autorisation de Tomorrowland pour organiser une édition du festival décalée fin août et début septembre.

Temps de lecture: 1 min

Les organisateurs de Tomorrowland ont décidé de ne pas intenter d’action en justice afin de pouvoir organiser le festival cet été et ont donc opté pour un report à 2022, ont-ils annoncé mercredi.

Les bourgmestres de Boom et de Rumst (Anvers) ont indiqué jeudi avoir refusé la demande d’autorisation de Tomorrowland pour organiser une édition du festival décalée fin août et début septembre. Selon Jeroen Baert (Boom, N-VA) et Jurgen Callaerts (Rumst, N-VA), cette décision est motivée par le fait que le décret ministériel, qui doit entériner l’autorisation d’organiser des événements réunissant jusqu’à 75.000 personnes à partir du 13 août, n’a pas encore été publié et que la police ne peut pas assumer le travail supplémentaire qu’implique la vérification des certificats corona. De plus, la situation épidémiologique n’est pas encore totalement sous contrôle, pointent les responsables communaux.

Habitat

 

À lire aussi Coronavirus: le Covid Safe Ticket, dernier casse-tête du déconfinement

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Constant Depiereux, mercredi 23 juin 2021, 19:18

    Quand la raison triomphe...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko