Accueil Sports

L’Angleterre à la maison, les autres à la rue?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

« Football is coming home. » L’Angleterre peut entonner à nouveau sa rengaine de l’Euro 1996, censée à l’époque servir de bande-sonore à un deuxième sacre dans un grand tournoi, 30 ans après celui isolé de 1966, décroché, déjà, à Londres. Or malgré le format itinérant du tournoi, les « Three Lions » auront désormais un avantage, celui du terrain, que les autres nations hôtes n’auront désormais plus. À part l’éventuel quart de finale, à Rome, avec le huitième et le « Final 4 » à Wembley, ils n’auront jamais quitté leur sol. Dans la meilleure des hypothèses, 6 matchs sur 7 devant leur public.

Ce qui n’est pas une garantie de succès : en 15 championnats d’Europe, seules trois sélections se sont imposées à domicile, l’Espagne ‘64, l’Italie ‘68 et la France ‘84 tandis que deux autres, le Portugal ‘04 et la France ‘16 avaient atteint la finale… Dans un tournoi organisé par au moins deux pays (2000, 2008, 2012), le meilleur parcours local fut réalisé par les Pays-Bas (½ finalistes).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs