Pour le président de la Liga, la Super League est impossible à mettre sur pied

PHOTONEWS_10831009-018
Photo News

Le président de la Liga espagnole, Javier Tebas, a déclaré mercredi que la Super League était « morte » suite au retrait de 9 des 12 clubs impliqués dans la compétition controversée. L’annonce de la création de la compétition a suscité une vague de critiques de la part des fédérations, des autres clubs, des supporters, des joueurs ainsi que des médias.

La Fédération européenne de football a infligé une amende à l’Atletico Madrid, à l’Inter Milan, à l’AC Milan et aux six clubs de Premier League : Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham à la suite de l’annonce de leur participation à la compétition. Cependant, une décision de justice a indiqué que les poursuites pénales contre Barcelone, le Real Madrid et la Juventus, trois équipes fondatrices qui n’avaient pas encore rompu leurs liens avec la Super League, devaient être stoppées.

Le président du Barça, Joan Laporta, a récemment déclaré qu’il croyait toujours au projet. Cependant, Tebas a déclaré mercredi que Barcelone avait tort de s’entêter. « J’ai parlé avec des responsables du Barça ces derniers jours. Ils pensent qu’ils doivent continuer dans cette direction, mais je pense qu’ils ont tort », a déclaré Tebas. « Le concept de Super League est impossible à réaliser. Neuf clubs sur douze ont demandé la dissolution de l’entreprise qu’ils ont fondée. »

« Le modèle qu’ils défendent, sans les clubs anglais, est mort, je pense », a-t-il continué.

Tebas a enchaîné en annonçant que Barcelone ne devrait pas compter sur une flexibilité de la part de la Liga en ce qui concerne le plafond salarial afin de faire prolonger Lionel Messi, qui est en fin de contrat. « La Liga a ses règles et le Barça le sait. Ils savent qu’ils doivent réduire considérablement leur masse salariale », a-t-il déclaré. « Nous ne ferons pas d’exception pour permettre à Barcelone de garder Messi. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous