Une villa de plain-pied très bien située à Bruxelles

3

Bien qu’elle soit basée à Overijse, cette petite villa est particulièrement proche de La Hulpe et sa gare. Elle garantit aussi un accès rapide à toutes les facilités, tout en profitant d’un environnement calme et d’un jardin agrémenté de grands espaces de rangement. Son intérieur a été rénové en 2008 et offre un espace de vie confortable et modulable. Il est agrémenté de 3 chambres, deux salles d’eau et un bureau, mais d’autres agencements sont parfaitement possibles.

1

Situation

La villa se trouve sur le territoire d’Overijse, dans une rue résidentielle recherchée pour son calme et sa position stratégique. Il suffit en effet de moins de cinq minutes en voiture (une quinzaine de minutes à pied) pour rejoindre la gare de La Hulpe. On trouve également des arrêts de bus à quelques dizaines de mètres de la villa, et de nombreux commerces et services sont accessibles rapidement à La Hulpe, Maleizen ou encore dans le centre d’Overijse. Les environs rassemblent également diverses écoles, et il suffit d’à peine cinq minutes en voiture pour atteindre l’autoroute E411 qui mène à Bruxelles et Namur.

2

État général

Il s’agit d’une maison à ossature bois construite à la fin des années 1970, et rénovée en grande partie en 2008. On y retrouve une cuisine équipée et des salles d’eau modernes, une toiture isolée, des châssis en double vitrage (différentes époques) et un système de chauffage électrique complété par une cassette à bois dans le séjour. Son classement PEB est de F. L’habitation est dans un bon état et habitable, mais il faudra prévoir la mise en conformité du système électrique. On peut également envisager quelques rafraîchissements à l’extérieur, au niveau des abords ou du vaste abri.

3

Disposition

L’entrée s’effectue par le côté de la maison et débouche sur un petit hall avec un WC et une zone buanderie encastrée. Sur la droite, côté rue, se trouve une petite pièce pouvant servir de chambre ou de bureau. Le grand séjour ouvert s’étend à gauche côté jardin et est prolongé par une terrasse semi-couverte. Ce living intègre la cuisine ouverte et comprend un espace avec des portes coulissantes qui peut être utilisé comme pièce à part entière pour un bureau, une salle de jeu ou encore une quatrième chambre. Un espace nuit est toutefois prévu et il s’organise autour d’un petit hall accessible depuis le séjour. Il est composé de deux chambres, dont une avec salle de douche et l’autre une salle de bain attenante. Un carport sur le côté permet d’accéder au jardin, qui est équipé d’un grand abri. La maison comporte aussi un vide ventilé et un grenier de rangement.

4

Prix

Cette petite villa est mise en vente à 490.000 euros. Elle est habitable et a subi des rénovations récemment, mais des rafraîchissements restent possibles – notamment à l’extérieur. L’agencement des pièces permet l’installation d’un cabinet professionnel accessible indépendamment depuis l’extérieur.

Adresse : Overijse

Surface habitable : +/- 140 m2

Chambres : 3 (possibilité 4)

Salles d’eau : 2

WC : 2

Cave : non

Jardin : oui, terrain +/- 9 ares

État : habitable

Garage : oui

PEB : F

Agence : ERA Immpuls – www.immpuls.be

 
 
À la Une du Soir.be

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. « Si on ne fait rien,  les riches, eux,  pourront plus  encore rouler  en Tesla, prendre  des avions avec  du kérosène vert,  payer des crédits  de compensation  en plantant trois  arbres dans  leur domaine... »

    Mobilité: Paul Magnette veut «la gratuité» de tous les transports en commun

  2. Les trois têtes de liste ont été choisies à contrecœur, par défaut ou pour des questions d’ambition personnelle.

    Elections allemandes: pourquoi Merkel pourrait rester chancelière jusqu’à Noël

  3. Captures d’écran des chaînes Telegram de propagande. «Le Soir» a volontairement effacé les noms de chaîne et hashtags présents sur ces images.

    Sur les chaînes Telegram de Daesh, les appels répétés à «libérer les sœurs»

La chronique
  • «La casa de Babel», la chronique européenne du «Soir»: une certaine conception de la communication non violente

    C’est le moment de l’année où le discours européen, généralement austère et technique, est le plus lisible : le discours sur l’état de l’Union. Il y a quelques jours, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, y a fixé les orientations politiques de l’année à venir. On ne parle pas encore d’une rediffusion sur écrans géants dans tous les cafés du continent, mais c’est une allocution plutôt suivie au niveau national. Et pourtant, quand on regarde comment ses mots ont été interprétés dans chaque pays, il saute aux yeux que les Européens n’étaient pas tous dans la même pièce pour l’écouter.

    Une couverture médiatique, une ambiance

    La Commission scrute avec attention ce qui se dit dans la presse des 27 via une revue de presse très exhaustive. On y constate que quand la présidente exprime de l’inquiétude pour une possible « pandémie des non-vaccinés », les Bulgares se sentent personnellement visés...

    Lire la suite

  • Allemagne: tout change pour que rien ne change?

    Une chancelière toute-puissante qui tire sa révérence après 16 ans d’une popularité unique, la dirigeante d’une des économies les plus fortes du monde et de la première puissance d’Europe qui quitte la scène : ce devrait être un coup de tonnerre et, au minimum, un énorme « stress test » dans le ciel allemand et donc européen.

    Et pourtant il y a une forte probabilité que rien ne change radicalement...

    Lire la suite