Accueil Société

Quarantaine: du changement pour les personnes vaccinées

Les règles de quarantaine s’assouplissent pour les personnes qui sont complètement vaccinées.

Journaliste au service Web Temps de lecture: 2 min

Les personnes qui reviennent d’une zone rouge ou ont été en contact avec une personne testée positive au coronavirus (un contact à risque) doivent suivre une quarantaine. Celle-ci est généralement fixée à 10 jours à partir du jour où il y a eu un contact avec la personne infectée ou du dernier jour du séjour dans une zone rouge (jour 0). Un test doit être effectué le plus rapidement possible et un deuxième test après 7 jours. La quarantaine se termine si le 2e test négatif. La quarantaine a été assouplie pour les personnes vaccinées qui ont été exposées par un contact à haut risque.

La règle assouplie pour les contacts à risque Depuis ce jeudi 24 juin, la quarantaine est assouplie pour les personnes complètement vaccinées qui ont été en contact avec une personne à haut risque. Après avoir effectué un seul test, s’il est négatif, elles sont exemptées de la quarantaine et du deuxième test. La règle inchangée pour les retours de zone rouge Tous les voyageurs, vaccinés ou pas, venant d’une zone rouge (pour un séjour de plus de 48 heures) doivent obligatoirement suivre une quarantaine et effectuer deux tests.

La règle inchangée pour les non-vaccinés Pour les personnes non vaccinées, la règle est inchangée. Quel que soit le résultat des tests, elles doivent effectuer une quarantaine et ne sont autorisées à sortir de la quarantaine que lorsque le résultat du deuxième test est négatif. Pour rappel, une personne contact est toute personne qui a été en contact avec un cas confirmé de covid dans les 2 jours précédant l’apparition des symptômes jusqu’à la fin de la période de contagiosité du cas (fin de l’isolement).

 

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par massacry olivier, vendredi 25 juin 2021, 17:51

    @Dedecker Nicolas, hélas non il ne s’agit pas d’un phantasme paranoïaque, hier vous avez bel et bien soutenu un sympathisant du Q-omplotisme à savoir le croisé de mauvaise foi Peeters, vous auriez dû être plus attentif, regarder cette vidéo et ses liens. Votre prompt commentaire illustre au pire un soutien prémédité à cette rhétorique au mieux une certaine précipitation, voire une incontinence à réagir, selon le principe les ennemis de mes ennemis doivent être mes amis. Est-ce là le signe d’une intelligence complexe auquelle vous aspirez ? Car aujourd’hui encore vous prenez la défense de ce malfaisant Peeters, qui contrairement à ce que vous écrivez, oui aime à répandre ici même des idées aux relents d’extrême droite et conspirationniste, d’où le jugement de Mr Raspe, vous auriez dû la aussi être plus attentif sur ce points. A moins que vous aussi vous êtes convaincu des ses plans Q, notons que moi aussi je les aime bien, mais avec un C, et là, pour reprendre votre expression, c’est moi qui vous défonce. Mais trivialité mis à part, l’analyse de votre belle rhétorique me laisse quelque peu perplexe quant à vos motivations. Je dois être parano lorsque je constate que votre argument à l’encontre de la vaccination des jeunes ( à savoir l’enquête de la fda concernant des problèmes cardiaques, rarissime) est un de ceux qui est référence dans les liens de cette vidéo de ‘Vivre sainement’, publiés par le site Qactus, clairement identifié comme relais de QAnon, sans doute une coïncidence. Tout comme tout votre argumentaire ressemble furieusement à celui repris dans la déclaration ‘le consentement éclairé’ du site regnummariaeregnumgalliae, lui aussi référence de cette vidéo, et tout aussi sympathisant de QAnon France. Encore un hasard troublant. Vous aimez aussi à reprendre de nombreux thèmes des covidos septiques, notamment la mise sur la marché des vaccins avec une amn conditionnelle, suggérant, mais vous vous taisez de le dire, que ces vaccins sont expérimentaux. Or non, cette amn ne diminue en rien l’efficacité et la sécurité vaccinale comme cela a été expliqué notamment ici : https://factuel.afp.com/cette-tribune-de-nicole-delepine-sur-les-dangers-de-la-vaccination-comporte-plusieurs-fausses. Ou celui qu’il existerait des traitements tout aussi efficace que les vaccins contre le covid, or non, on attend toujours les résultats d’études sérieuses sur le sujet, seuls les médias à rumeurs et fake news, telle que Francesoir et Bonsens, aiment à deblatter sur le sujets. ( sur le sujet voir notamment : https://sciencebasedmedicine.org/ivermectin-is-the-new-hydroxychloroquine-take-2/). Tant qu’on est dans les questions de faits et de connaissances, je remarque que pas une seule fois vous répondez aux arguments de fond de Mr Rapse, pas une seule fois vous avancez des propos tangibles et références sérieuses. Je note aussi, alors que vous appelez à un débat complexe et intelligent, que vous aimez vous défendre en attaquant les autres, en les amalgamant d’offices à des chemises brunes, à des tortionnaires de l’expérience de Milgram, pires à des capots hitlérien. Pour une personne prônant un « humanisme bienveillant » je reste cois. Je note aussi que vous aimez déformer les propos. Ainsi non personne n’a jamais dit que les vaccins étaient l’arme absolue, d’une efficacité à 100%. Dire cela est mensonger, ne pas reconnaitre que la situation britannique et israélienne nous enseigne que la vaccination protège des formes graves et diminue la propagation du virus est manipulateur. Quant au sujet de cet article, à savoir une mise en quarantaine et tests pour les personnes non vaccinées qui soit reviennent de zone rouge soit ont été en contact avec une personne à risque, vous vous dites indignés, vous clamez à la discrimination, mais pire là encore vous aimez déformés les propos de de vos contradicteurs. Pour vous on voudrait discriminer, enfermé de façon définitives non seulement ces personnes, mais par un subtil glissement, tout les non vaccinés, les traitant pire que des rats, pour conclure par glissement non subtil à un comparaison avec le régime des chemises brunes, le fascisme hitlérien. Comme si les non vaccinés étaient traités de la même façon que les convois des juifs. Cet amalgame est plus qu’ignoble, intellectuellement mal honnête, ce régime poussait les gens dans des camps de la mort, alors qu’ici l’enjeu sont la vie et la santé de tous. Détail que vous aimez à omettre. Tout comme vous aimez à fi de la situation présente, à savoir un déconfinement avec toujours une vaccination collective incomplète, et l’arrivée d’un nouveau variant (l’indien) beaucoup plus contagieux et donc potentiellement plus nuisible et mortelle. Et oui dans ce contexte la quarantaine reste une solution à prévaloir, et oui des risques existent encore pour beaucoup, notamment pour les plus fragiles qui n’ont pas encore reçu leur seconde dose et ceux qui n’ont pas encore été invités. Mais il semble que pour vous, vous l’avez écrit ailleurs, ce sont ces gens, et au passage leur proches et entourage, qui devraient se protéger, se mettre en isolement, en quarantaine, bref au banc de la société. Et vous vous disiez indigné de la discrimination ! Votre examen de la vaccination devrait se faire selon vous sur la balance bénéfice risque individuelle, mais pouvez honnêtement et avec certitude identifiez les personnes non à risques ? Seriez-vous prêt à endosser cette responsabilité pour un virus dont on est loin de tout savoir, mais dont on sait tout de même que beaucoup de personnes à priori en bonne santé développe quand même un covid long ? ( https://sciencebasedmedicine.org/long-covid/). Oubliez cette question est-ce faire preuve d’éclairement ? Et pour finir, il est clair que nous (moi et d’autres) avons une vision du monde et de la société différente de la vôtre, un point de vue plus holistique et altruiste qu’individuelle, pensons que nos actions ne s’arrêtent pas à nos égos, que notre responsabilité n’est pas motivée par la peur !

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 25 juin 2021, 10:23

    Dans une de ses réponses le manipulateur pervers narcissique dangereux à l'égo sur-hypertrophié dedecker prétend que les autres mettent en avant des arguments parcellaires au détriment de pensée complexe pour dénigrer toute pensée contradictoire. Implicitement, il prétend donc que la pensée contradictoire est vraie. Il prétend donc aussi que LUI est tolérant et utilise des arguments complets et est le seul capable d'une pensée complexe. Toutes ses diatribes sont une réaction égocentrée à ce qu'il pense être la volonté des autorités d'accorder un avantage aux personnes vaccinées au détriment de celle qui ne le sont pas en réduisant les contraintes de quarantaine. Il s'oppose en fait à ce qu'il doive assumer les conséquences néfastes pour la société de ses choix faits par pur égoïsme irrationnel. C'est clair que cet avantage est en pratique un fait qui se justifie. Mais ce n'est probablement pas le but premier de la mesure prise par les autorités mais une de ses conséquence indirecte heureuse. Mettre une personne en quarantaine représente un triple coût: pour la personne isolée, pour son employeur et aussi pour la société. En bonne gestion, ce coût doit rester dans des limites acceptables par rapport à ce que la mesure tente d'éviter. Une quarantaine est très efficace pour se prémunir du risque de transmission d'une maladie contagieuse. Or, plus de cent ans d'expérience de vaccination démontrent que le risque d'attraper une maladie et de la transmettre diminue très fortement lorsqu'une personne est vacciné contre celle-ci. C'est même un des intérêts principaux de la vaccination. Les études vie réelle réalisées au Royaume Uni et en Israël ainsi que les observations de terrain dans tout les pays où la vaccination anti-covid progresse y compris le nôtre démontrent que cette règle générale s'applique aussi avec la vaccination Covid. L'efficacité de celle-ci est même remarquable. Nos autorités considèrent donc prosaïquement et rationnellement que le coût économique de la quarantaine excède largement la protection qu'elle pourrait apporter à la société si elle s'applique également aux personnes vaccinées qui présentent un risque très faible de transmission de la maladie. Par soucis principalement économique, les autorités ont décidé à juste titre de lever les contraintes pour les personnes vaccinées, compte tenu de la réalité biologique objective et quantifiable. Vu sous cet angle, tout l'argumentaire de dedecker s'écroule. Ceci démontre que sa capacité de raisonnement complexe est en fait très faible. Ne lui reste que l'amalgame et l'insulte. Pour répondre à ses "questions", quand on fait subir une perturbation (comme la vaccination) à un système biologique complexe sur base d'une population d'individus, la réponse de ceux-ci sera inévitablement variable. La variation de cette réponse sera décrite mathématiquement par la distribution éventuellement gaussienne des valeurs de cette réponse. Les autorités se sont basées pour leur décision à raison sur la partie de cette distribution représentative des comportements de plus de 90% des individus. Néanmoins chaque distribution comporte des évènements extrêmes: soit des individus qui ne répondent pas à la perturbation (une vaccination inefficace en l'occurrence), soit des individus qui réagissent excessivement (une vaccination qui produit des effets secondaire délétères). Ces comportement extrêmes sont en fait des exceptions qui confirment la règle. C'est sur ces comportements extrêmes que dedecker fonde ses pseudo-arguments pour s'opposer à la vaccination et infirmer la règle. Ce qu'il croit être des arguments décisifs géniaux ne sont donc que de vulgaires sophismes creux. Il en arrive pitoyablement à l'argument absurde et ridicule de déconseiller la vaccination parce que 5% des personnes répondent mal ou parce qu'une proportion beaucoup plus faible risquera de subir des effets indésirables. Il oublie de dire que l'objectif de la vaccination n'est pas d'empêcher la maladie dans 100% des personnes vaccinées mais d'atteindre un seuil de protection vaccinale suffisant pour enrayer la progression de la maladie dans la population. Ce seuil est établi objectivement selon une formule probabiliste qui dépend de la contagiosité de la maladie (le nombre de personnes auxquelles un individu contagieux peut transmettre la maladie). Il oublie de dire que quand bien même le risque de faire une forme grave ou de mourir de la maladie est proportionnel à l'âge, une proportion faible mais significative de jeunes meurent ou gardent des séquelles graves à vie de leur exposition au virus. Le prix de ces séquelles et la durée pendant laquelle les jeunes devront les subir est la raison principale pour laquelle ils tireront un avantage direct de se faire vacciner. Les études vie réelle israéliennes et britanniques sur des populations entières démontrent que la vaccination réduit significativement et fortement le risque de transmission de la maladie. Les jeunes vaccinés seront donc moins susceptibles de transmettre la maladie à des personnes vulnérables et de causer leur mort. En protégeant leurs proches, il retirent un second avantage direct de la vaccination. Ils en tireront également un avantage indirect du fait que les autorités lèveront les restrictions à leur vie sociale imposées pour réduire le risque de transmission de la maladie. On voit à quel point la volonté narcissique de dedecker d'éviter toute contrainte pour se faire vacciner aura comme conséquences négatives pour la vie sociale de nos jeunes. Il l'ont d'ailleurs bien compris. Cela énerve tellement dedecker qu'il en devient particulièrement agressif et délirant. Pas de chance pour lui, la majorité des gens le conchie.

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 24 juin 2021, 17:17

    Ceux qui ont fait l'effort de se vacciner on posé un geste non seulement utile à leur propre sécurité mais également un geste solidaire qui réduira la propagation du virus. Ils ont ainsi montré leur sens de la responsabilité vis-à-vis de la société. Il est normal que cette société leur en soit reconnaissant. Ceux qui refusent ce geste, à moins qu'ils souffrent d'affections qui les exposent à des effets indésirables (allergies,..), refusent cette solidarité et démontrent souvent leur égoïsme infini et leur nombrilisme narcissique médiocre. Il est normal qu'ils en soient pénalisés. Ne leur en déplaise, ils représentent un risque objectif de propagation du virus, au contraire des vaccinés. @ dedecker, je suis partisan de la liberté de penser. Mais mentir, manipuler, tordre la réalité pour je ne sais quel motif infâme, ce n'est pas penser, c' est être profondément malhonnête. Et cela vaut tout le mépris du monde.

  • Posté par Dedecker Nicolas, vendredi 25 juin 2021, 2:16

    @Raspe Eric "reductio ad hitlerium" - si si, vous pensez bien comme un petit nazi, malgré votre pirouette il suffit de vous lire... Reste juste à assumer mais je suis sûr que ça viendra, c'est dans votre nature...

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 25 juin 2021, 0:40

    dedecker plus d'argument. Plouf reductio ad hitlerium.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une