Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: que serait l’Humanité sans la Nature?

Si l’espèce humaine veut vivre le plus longtemps possible, elle ne pourra pas faire l’économie d’une préservation de la Nature. Modifier nos modes de vie et de production, agricole en particulier, est le seul moyen d’y parvenir.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

En 2021, tous les partis politiques sont devenus écologistes. Mais ils ne pèsent nécessairement pas le poids de leurs mots. Les fuites sur le dernier rapport du Giec révèle qu’il est devenu alarmiste, ce qui est nouveau, lui qui était si prudent auparavant. Pourquoi ces changements de mentalité ?

Un jour, un économiste (très célèbre) est venu présenter une conférence à l’UCL, Partha Dasgupta, professeur à Cambridge, UK. Il nous a raconté que ses collègues qui travaillent sur l’économie monétaire, la finance, le cycle des affaires, bref tous ces sujets qui ouvrent la porte au prix Nobel, lui ont dit : mais pourquoi travailles-tu sur des sujets futiles comme la Nature (entre autres sujets, comme la pauvreté, les inégalités…) ? Il leur a répondu : mais comment survivrait l’humanité sans la Nature, et sans l’agriculture pour la nourrir ? J’imagine que ses collègues sont restés cois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dentin Jean, vendredi 25 juin 2021, 8:47

    Le problème : notre surpopulation. La planète ne croît ni multiplie, contrairement à homo (non)sapiens.

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs