Accueil Sports

Un jeu de tête «secondaire» en Belgique?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Suite à la décision en 2020 de la fédération écossaise de football d’interdire la pratique du jeu de tête lors des entraînements des joueurs de moins de 12 ans, l’association des clubs francophones de football (ACFF) avait été interpellée à ce sujet par la ministre wallonne des Sports, Valérie Glatigny (MR). Et pour l’ACFF, il n’y avait pas lieu de prendre une telle mesure en Belgique en raison du tout autre type de jeu développé dans notre pays. « Le jeu de tête, consécutif à des longs ballons aériens, est une caractéristique ancestrale du football britannique. À tel point qu’il est devenu sa qualité principale, redoutée des autres nations continentales privilégiant pour leur part un football au sol. Devenu une arme redoutable pour le football écossais, le jeu de tête a été travaillé de manière intensive dans les écoles de football dès le plus jeune âge ». Avec les conséquences connues désormais, expliquaient alors les responsables de l’ACFF dans leur communication à la ministre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs