Accueil Belgique

Bruxelles bannit les moteurs diesel et essence: une mesure sanitaire et climatique

Le transport routier est responsable, dans la capitale, de 69% des émissions d'oxydes d'azote et d'un tiers des émissions de particules. L'exécutif bruxellois est donc passé à l'action. Adieu au diesel en 2030 et à l'essence en 2035.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La décision est prise mais, par une coquetterie communicationnelle, les détails ne seront officiellement publiés que ce vendredi. Le gouvernement bruxellois a validé, en première lecture, la décision de principe inscrite dans son accord de gouvernement : les véhicules légers fonctionnant au diesel seront interdits sur le territoire de la Région à partir de 2030. Les véhicules à essence en seront bannis à partir de 2035.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

147 Commentaires

  • Posté par Philippe Basiak, lundi 26 juillet 2021, 18:46

    super on vas pouvoir polluer la planète a grande échelle pour fabrique leur voiture dite verte .

  • Posté par Philippe Basiak, lundi 26 juillet 2021, 18:45

    super on vas pouvoir polluer la planète a grande échelle pour fabrique leur voiture dite verte .

  • Posté par Cornélis Michel, lundi 28 juin 2021, 8:58

    Et voila encore une interdiction. Dans une démocratie il est interdit d'interdire, on donne des règles et on laisse aux professionnels le soin de trouver la meilleure manière de les respecter. Pourquoi ne pas étudier un carburant qui répond aux normes fixées. C'est le moteur thermique que l'on veut éliminer pas le diesel ou l'essence. Et les milliards qu'engendre le thermique par quoi va t-on le remplacer

  • Posté par Joute Dodo, dimanche 27 juin 2021, 17:09

    Mais ce ne sont que les voitures qui sont concernées. Pas les camions. Donc, on doit fais les frais de la politique Ecolo, mais les principaux pollueurs poursuivront leur pollution. Promis, je n'envisagerai plus jamais de ma vie de voter écolo.

  • Posté par Q. Stevelinck, samedi 26 juin 2021, 18:18

    Audi et VW viennent d'annoncer l'arrêt de la production (en Europe) des voitures à moteurs thermiques pour 2030-2035. Le mouvement semble donc irréversible. Ce que les khmers-verts ne peuvent s'imaginer, c'est le chaos qui va dominer pendant pas mal d'années, lorsque pour un trajet des Ardennes vers la Mer du Nord, le pauvre conducteur d'une voiture électrique arrivera à une "aire de recharge" où il devra patienter sept heures dans une file, avant de pouvoir recharger son véhicule pendant une heure, pour un prix prohibitif (les milliards perdus des accises devront bien être compensés). On importera une grande partie de notre électricité de pays qui ont gardé ou sont revenu à l'énergie nucléaire. Le pire n'est même pas là. Tout cela va améliorer la qualité de l'air en ville (alors que les dernières norment diesel et essence le faisaient déjà très bien), mais cela n'affectera en rien la production mondiale de CO2 et l'on sera bien au-delà des 4°C d'augmentation moyenne attendue vers 2050. La faute à la surpopulation mondiale et à l'envie irrépressibles des pays émergents (BRIC) de vouloir vivre comme nous le faisons actuellement.

Plus de commentaires

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs