Accueil Monde

Piolenc (Vaucluse)

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le bâtiment, où se garaient autrefois de rutilantes voitures de collection, est maintenant désert. Avec ses vitres opacifiées par un film de plastique lézardé, il ne paie plus de mine malgré ses inscriptions bleu-blanc-rouge à l’ancienne. Le Musée mémoire de la Nationale 7 a définitivement fermé depuis la crise du covid. « Il était tenu par des anciens. Au déconfinement, ils ont cherché des repreneurs plus jeunes, mais ils n’ont pas trouvé », explique un mécanicien qui tient toujours le garage voisin. La N7 n’attire plus ses nostalgiques comme les fans de la route 66, aux Etats-Unis. Les anciens dévoreurs de bitume ont vieilli et n’ont pas fait d’émules.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs