Accueil Monde

Avignon (Vaucluse)

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Devant son commerce, assise sur une chaise, la blonde libraire tente de prendre le frais. « Rien n’est joué », titre Le Vaucluse. Dès le matin, les journaux sont partis comme des petits pains. Si elle a voté ? « Ah oui ! Et comment ! », lance-t-elle dans un débit de mitraillette. Elle ne dira pas pour qui mais on a peu de mal à deviner. La mort d’un policier, abattu en mai lors d’un contrôle antidrogue, a tourné en boucle sur les télés.

Vincent est peintre. Derrière ses fines lunettes, l’artiste de 80 ans en fait vingt de moins. Il se désole du vote de dimanche. Mariani a fait moins que prévu mais il est quand même arrivé en tête, y compris ici, à Avignon. Admirateur absolu de Camus, il cite l’écrivain de mémoire : « Tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs