Accueil Monde

Aix (Bouches-du-Rhône)

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La ville fête la musique. Les masques sont enfin tombés. Les jeunes sont lookés, sourient et parlent fort. Quelques-uns dansent devant un orchestre, beaucoup boivent des coups sur les terrasses pleines. Aix fait figure d’exception. Ici, la droite classique tient bon face au RN. Tout le monde y vante la douceur de vivre même si les nombreux étudiants que compte la ville ont souffert de la crise sanitaire. « La psychologue a été assez sollicitée, soit par des étudiants décrocheurs soit par des jeunes qui ne sont pas rentrés auprès de leur famille pendant le confinement », explique Gaël, 27 ans, l’agent d’accueil de l’Institut des études politiques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs