Accueil Société Régions Bruxelles

Plus de véhicules à essence en 2035 à Bruxelles: le MR critique fortement la décision du gouvernement

Le député David Weytsman, vice-président de cette commission, se désole également de constater qu’au niveau de l’infrastructure de recharge électrique.

Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement bruxellois a confirmé jeudi son engagement à bannir les véhicules au diesel à partir de 2030 et à l’essence, à partir de 2035. Il présentera vendredi le détail des étapes de développement de la zone basse émission (LEZ). Dans l’opposition, la MR n’a pas attendu cela pour reprocher jeudi à l’exécutif régional d’« une fois de plus toit à l’envers » en matière de mobilité.

« Il entérine la sortie des moteurs thermiques mais n’a toujours pas présenté au parlement sa stratégie sur le choix des motorisations alternatives qu’il souhaite soutenir, appuyer, développer à Bruxelles. Quatre études doivent encore être finalisées. Quelle est la vision alternative ? Que propose le gouvernement au niveau du GNC, de l’hydrogène, de l’électrique ? », a réagi la députée MR Anne-Charlotte d’Ursel, présidente de la Commission mobilité du parlement régional.

Infrastructures insuffisantes ?

Le député David Weytsman, vice-président de cette commission, se désole également de constater qu’au niveau de l’infrastructure de recharge électrique, on comptait en mai 2021 péniblement 161 bornes (322 points de recharge) dans le cadre de la concession régionale charge.brussels. C’est très loin des 11.000 bornes que le gouvernement a annoncées d’ici 2035 », a-t-il souligné.

Les deux députés libéraux ont également pointé du doigt cette décision « unilatérale ». « Tout le monde ne peut pas se passer d’une voiture ou acheter sur le pouce un véhicule utilitaire électrique. Il faut moins de voitures individuelles, plus de voitures partagées, plus de voitures propres, plus de parkings de transit, des transports en commun plus efficaces, un RER qui fonctionne, des opérateurs de micro-mobilité disponibles jusqu’en périphérie ? Mais rien de tout cela n’existe actuellement. Faute de présentation d’une alternative, cette communication est particulièrement anxiogène pour la population en l’absence d’alternatives concrètes », ont-ils poursuivi.

« Les derniers panneaux annonçant la zone de basses émissions viennent d’être placés soit trois ans après les premières interdictions. L’ensemble des parkings P+R n’est toujours pas accessible aux véhicules interdits de circuler dans la LEZ sans devoir payer les 350 euros d’amende. Seuls deux parkings sont actuellement gérés par l’agence du stationnement, contrairement à ce que demande son contrat de gestion. Trois parkings vont être supprimés (Roodebeek, Delta et Hermann-Debroux) sans que le gouvernement n’ait de vision claire sur la manière de les compenser » a conclu David Weytsman.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Bresart Jeanpol , vendredi 25 juin 2021, 9:54

    Ces technologies différents (thermiques, électriques) avec des caractéristiques différentes ne s'opposent pas, mais se complètent. Les électriques: trains passagers, métros, tramways, trottinettes, vélos à assistance électrique, et voitures. Les diesels: bateaux, véhicules utilitaires, les engins agricoles, bus, motrices ferroviaires, les avions (kérosène) . Les essences: tondeuses à gazon, tronçonneuses, hors bord, voitures particulières, taxis. Si l'idéologie s'en mêle et devient le seul critère, on est parti pour la gloire et pour une catastrophe économique. C'est le cas.

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , vendredi 25 juin 2021, 8:13

    Tous ces décideurs ont une place de parking dans la cour de l’hôtel de ville …avec une borne de chargement électrique… qui sera gratuite pour leur voiture de fonction !

  • Posté par Desplanques Claude, jeudi 24 juin 2021, 21:25

    1. Je veux partir dans le sud de l'Italie avec ma voiture électrique : combien de jours me faut-il avec une recharge tous les 400 km ? 2. D'où vient l'électricité ? Personne ne veut des éoliennes, les panneaux solaires = même pas suffisants pour la maison. Alors ?

  • Posté par degraeve dewez, jeudi 24 juin 2021, 22:43

    vous avez parfaitement raison. L'escroquerie est encore plus profonde, il y a tant de questions réelles sans réponses, c'est criminel, comme le covid, le vaccin, comme tout le reste. Une fois de plus, les politicards N'ont AUCUNE vision à long terme et se FOUTENT des conséquences de leurs décisions débiles et irréfléchies car ce seront leurs successeurs qui seront dans le kk. tomber en panne d'électricité sur autoroute, on fait comment ????? on sort les pédales ???? quid de l'airco, du GPS, de la radio, du dégivrage des fenêtres, du chauffage, des phares, de l'ordinateur de bord, des vitres électriques, bref de tout ce qui nécessite du courant et qui est UTILE, mais au détriment de l'autonomie et du rayon d'action du véhicule électrique ???????? et cerise sur le gâteau, qui va produire l'électricité, à quel prix et comment, vu que les mêmes fossoyeurs veulent la fin du nucléaire. C'est pire qu'au moyen âge, mais c'est voulu

  • Posté par RENARD Michaël, jeudi 24 juin 2021, 20:26

    La voiture électrique pure est une fausse bonne idée, sauf si on ne fait que de l'urbain. Le mieux est une voiture hybride.

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs