Accueil

Meesseman a besoin de dormir

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

« J’aspire à une vraie bonne nuit de sommeil ! » Emma Meesseman, héroïque dans la victoire face à la Russie, avait les traits aussi marqués que les bras lors du point presse organisé jeudi, en début de soirée, depuis l’hôtel de Valence où les Cats ont pris leurs quartiers. « La fatigue, je ne la ressens pas en match. Mais elle est logique vu que je joue plus que d’habitude en l’absence de Jana (Raman) et que les défenses sont de plus en plus dures avec moi. Ce sera certainement encore le cas samedi (21h) en demi-finale contre la Serbie. À nous dès lors d’être prêtes à trouver des solutions pour relever ce défi physique. La défaite sur le fil il y a 2 ans constitue une motivation supplémentaire, comme l’envie d’écrire une nouvelle page d’histoire, après nos 35 assists contre la Slovénie, mais on veut surtout ne rien regretter. La conviction a toujours été présente ces 4 dernières années, mais nous avons pris conscience de la pression inhérente aux attentes. Ça nous permet de la transformer en énergie positive pour répondre collectivement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs