Accueil Monde

Les Vingt-Sept expédient le dossier «migrations» en trois minutes chrono: inextricable

La question bute toujours sur la solidarité envers les pays en première ligne des arrivées de migrants et demandeurs d’asile. Alors, pour quand même avancer, la discussion était centrée sur la « dimension extérieure ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

L’Union européenne, drapée dans ses ambitions « géopolitiques », a donc focalisé jeudi une partie de son attention, temps et énergie à tenter de mater son enfant terrible. Une sorte « d’ennemi de l’intérieur », selon bon nombre de participants au sommet, tout à son entreprise de sape des bases du projet européen – les valeurs. Pourtant, les sujets officiellement à l’ordre du jour de cette première journée du Conseil européen « en présentiel » n’étaient pas moins lourds de conséquences pour les Européens – et tout aussi… compliqués.

Outre le covid et l’angoisse des variants, les Vingt-Sept étaient convoqués pour s’atteler à l’inextricable dossier de la migration, puis passer au dîner avec, au menu, rien moins que la « stratégie » envers la Russie et la relation avec la turbulente Turquie. Ajoutez à cela une pincée de Biélorussie, Libye, Sahel, Ethiopie. Outre, donc, le « cas Orban ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs