Accueil Culture Livres

«Le carnaval des ombres»: Ellory, le FBI et son cirque diabolique

L’Anglais R.J. Ellory, au travers de l’agent spécial du FBI Michael Travis, se plonge avec délice dans l’Amérique rurale des années 50.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Depuis Papillon de nuit en 2003, Ellory, qui est né et vit à Birmingham, n’a qu’une obsession : les États-Unis. De Seul le silence à Le jour où Kennedy n’est pas mort, en passant par Vendetta, Les Anges de New York, Mauvaise étoile ou Les Assassins, l’auteur britannique dissèque véritablement l’âme d’une Amérique hantée par son passé, rongée par la culpabilité et ses violences incessantes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Boumal Michel, samedi 26 juin 2021, 16:21

    Ne pas oublier le "Dahlia noir", tout de feu et de glace.

Aussi en Livres

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs