Accueil Économie Mon argent

Opération Impôts: les formules régionales de prêts «entre amis» élargies durant la crise

La Flandre, la Wallonie et plus récemment Bruxelles se sont armées de mécanismes pour soutenir les prêts de citoyens à des entreprises. Un mode de financement avantageux fiscalement, qui a connu un nouveau souffle pendant la pandémie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Ils ont tous les trois des noms différents, mais ils remplissent le même objectif. Les prêts « win-win » en Flandre, « coup de pouce » en Wallonie et « proxi » à Bruxelles permettent aux citoyens d’aider une entreprise ou un indépendant qui a besoin de financement, et qui bien souvent n’arrive pas à l’obtenir via le canal bancaire. En général, le prêteur est un membre de la famille, un ami, une connaissance, un client. Ces prêts régionaux (réalisés en direct ou via une plateforme de crowdlending) comportent des avantages pour les deux parties : l’entrepreneur bénéficie d’un taux avantageux, le proche qui ouvre son porte-monnaie a droit à un crédit d’impôt et son apport est partiellement garanti en cas de faillite ou de cessation d’activité. Le tout avec quelques nuances régionales. Tour d’horizon des différentes formules.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mon argent

Inondations: plus de 2 milliards d’euros de sinistres

Assuralia tire le bilan chiffré et record des intempéries de juillet. La fédération du secteur de l’assurance en profite pour insister sur la nécessité d’un modèle de couverture de ce type de risque public-privé « qui tienne la route dans la durée ». Elle s’attendait également à des sinistrés mécontents.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs