Accueil Économie

Coronavirus: Vandenbroucke, Morreale et Maron optimistes pour l’été mais pas rassurés pour l’automne

Les ministres de la Santé jouent la carte de la prudence et « refusent l’insouciance ». La présence des variants ne justifie pas de paniquer mais oblige à bien se préparer, tant au niveau de la prévention que de l’organisation de la capacité hospitalière.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Vous êtes pleinement rassurés, pour cet été ?

Christie Morreale. Non. On est de nature prudente quand on est ministre de la Santé. Puis il faut tirer les enseignements de ce qu’il s’est passé l’été dernier. L’effet de saisonnalité ne doit pas nous faire oublier que le virus est encore là, et même s’il circule moins, il ne faut pas tout oublier. Une partie de la population n’est pas encore vaccinée, donc il faut rester prudent et continuer à convaincre un maximum de monde d’accepter le vaccin. C’est seulement à ce moment-là que je serai rassurée.

Pas de vacances en juillet/août pour vous ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs