Roger Federer «gonflé à bloc» pour Wimbledon: «Je pense que tout est possible»

AFP
AFP

Roger Federer a annoncé la couleur, samedi à Wimbledon, deux jours avant le début du tournoi où il tentera de décrocher un 9e sacre, qui serait synonyme d’un 21e titre du Grand Chelem.

Dix jours après une défaite sur le gazon de Halle au 2e tour face à Felix Auger-Aliassime, où sa propre attitude mentale lui a fortement déplu, le Suisse qui fêtera ses 40 ans le 8 août se dit « prêt » pour son tournoi du Grand Chelem favori où il détient le record de 8 sacres.

À Halle, un tournoi qu’il a remporté dix fois et où il était tenant du titre, « les choses ont déraillé mentalement pour moi », a-t-il expliqué samedi. « Il y a des façons de perdre et je me suis fixé un certain standard… Le bon côté est que je sais que ça ne se reproduira pas ici. Je suis prêt, j’ai hâte, je suis gonflé à bloc et je sais que je peux faire bien mieux. »

« Je suis maintenant à Wimbledon et j’ai une chance », a ajouté Federer. « Je sais que si je me mets bien en route, que j’atteins la seconde semaine, ce qui est mon objectif immédiat, je serai de plus en plus fort match après match et je pense que tout est possible », a-t-il prévenu.

Battu au terme d’une finale épique en 2019 et après l’annulation du tournoi l’an dernier, Federer a assuré qu’il se « réjouissait » de revenir à Wimbledon. « Je me réjouis sincèrement de pouvoir être là après l’année difficile qu’on a tous eue et mes blessures. ».

Après une double arthroscopie du genou droit subie en 2020 durant la suspension du circuit en raison de la pandémie, Federer n’a repris la compétition qu’à Doha en mars pour un bilan d’une victoire et une défaite.

Il a ensuite perdu dès son entrée en lice au 2e tour à Genève où il entendait se préparer pour Roland-Garros. À Paris, il a atteint les 8es de finale mais a déclaré forfait avant son match pour préserver son genou mis à rude épreuve par des rencontres longues et difficiles sur la terre battue.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-156992238-full

    Par Yves Simon

    Tennis

    Anvers, port d’attache d’Andy Murray

  • Le moment historique où Ruben Bemelmans valide la «remontada» belge contre la Bolivie: 7-6, 6-2 contre Mulker Dellien.

    Par Yves Simon

    Tennis

    Johan Van Herck après la victoire belge en Coupe Davis: «C’est le début d’un nouveau cycle»

  • Van Herck, Gillé, Geerts, Bergs, Bemelmans et Vliegen sont prêts à relever le défi. @DR

    Par Yves Simon

    Coupe Davis - Fed Cup

    Ils veulent raviver la flamme de la Coupe Davis

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous