Safari Rally: Thierry Neuville achève la journée en tête malgré la pluie

Safari Rally: Thierry Neuville achève la journée en tête malgré la pluie
AFP

Après la journée d’enfer, la journée pour rien : voilà la conclusion que l’on pouvait apporter à cette deuxième étape du Safari Rally disputée sur des routes qui ressemblaient parfois à des billards – tout en contraste avec les chemins défoncés visités vendredi – et sur lesquelles il ne se passa rien au gré des cinq premières spéciales du jour.

Essuie-glace défaillant pour Tanak !

Mais voilà, la pluie s’est invitée dans la dernière spéciale, et elle a chamboulé pas mal de choses en tête. Pour la faire courte, Ott Tanak a été la grande victime de cette spéciale au cours de laquelle il a carrément dû s’arrêter pour nettoyer son pare-brise. Alors qu’il semblait en mesure de ravir la 2e place à l’inattendu Katsuta (Toyota), et ainsi offrir le doublé à Hyundai, l’Estonien a concédé plus de 2 minutes à Sordo (qui a profité d’ouvrir la route par temps sec pour signer le meilleur chrono) et à ses proches concurrents. Et dans le même temps, Sébastien Ogier, qui a moins souffert de la pluie vu son ordre de passage, en a profité pour remonter à la 3e place, à 18 secondes à peine de son équipier Katsuta qu’il ne devrait pas avoir trop de mal à remonter dimanche.

Alors qu’il pensait avoir concédé beaucoup plus de temps à Ogier et à ses autres concurrents, Thierry Neuville terminait finalement la journée avec près d’une minute d’avance sur Katsuta, et une quinzaine de secondes de plus sur Ogier, grand bénéficiaire de ce gros orage de fin de journée…

Neuville : « J’ai pris de gros risques pour limiter la casse »

« J’ai pris de gros risques pour limiter les dégâts car je savais qu’Ogier était parti 12 minutes devant nous et qu’il avait sans doute bénéficié d’une route beaucoup plus propre que la nôtre ! », s’exclamait Thierry Neuville, visiblement très énervé à l’arrivée de cette spéciale, avant d’apprendre que celle-ci lui avait finalement permis de tripler son avantage par rapport à son plus proche poursuivant au terme de cette journée. « J’ai continué à attaquer pour ne pas perdre de temps, et je suis vraiment heureux d’être ici, à l’arrivée », ajoutait-il.

Ogier à 18 secondes de Katsuta

Une arrivée de rallye qui sera jugée dimanche midi (power stage à 12h18), après 5 spéciales (53 km). Avant le départ de cette dernière étape, le classement se présentait de la façon suivante : Thierry Neuville (Hyundai) menait toujours confortablement les débats devant Katsuta (Toyota, à 57.4 sec.), le bienheureux Ogier (Toyota, à 1.15.5), le malheureux Tanak (Hyundai, 2.21.2), les Ford de Greensmith (à 2.39.4) et Fourmaux (à 2.54.4), revenu à 12 secondes à peine de son équipier à la faveur de cette dernière spéciale infernale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous