Accueil Société Régions Bruxelles

Grève de la faim des sans-papiers: plusieurs d’entre-eux ont décidé de se coudre les lèvres «face au silence du gouvernement»

Après 35 jours de grève de la faim, alors qu’aucune solution ne leur est proposée, certains sans-papiers ont pris une décision radicale.

Temps de lecture: 3 min

L’état de santé des 430 personnes sans-papiers a atteint un « stade critique » après une grève de la faim de 30 jours, alertait déjà mercredi l’ONG Médecins du Monde. « Nous sommes au moment charnière où le corps passe de la consommation de graisses à des protéines. Concrètement, cela signifie que les organes peuvent subir des dommages (irréparables) », indique-t-elle. L’organisation appelle le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi, à trouver une solution politique.

Ce samedi, après 35 jours de grève de la faim, on apprend que face au silence du gouvernement, des grévistes de la faim ont décidé de se coudre les lèvres.

Mercredi, Médecins du Monde dénonçait déjà la situation critique des grévistes. « Nous avons déjà traité une crise abdominale qui a conduit à une hospitalisation, plusieurs personnes sont en phase pré-critique en raison de leur faible poids initial, une personne a connu un épisode sévère d’hypoglycémie, un certain nombre de patients anémiques ont développé des problèmes cardiaques avec un rythme de 195 pulsations, les diabétiques ont vu leur glycémie augmenter à des niveaux alarmants et dangereux, nous avons diagnostiqué une dépression, traité quelqu’un qui vivait un épisode psychotique et assisté à deux tentatives de suicide le week-end dernier », explique le docteur Michel Roland, médecin bénévole auprès des grévistes de la faim et ancien président de Médecins du Monde.

Outre la gestion de problèmes de santé de plus en plus graves, l’ONG affirme manquer de personnel pour en assurer un suivi adéquat, notamment à cause de l’épuisement provoqué par plus d’un an de crise sanitaire. « Malgré plusieurs appels aux médecins bruxellois, nous sommes confrontés à une pénurie importante de bénévoles. Pour suivre médicalement les 430 grévistes de la faim, il faut 130 agents de santé qui sont chacun sur place deux heures par semaine. Mais actuellement, seuls 70 bénévoles sont actifs ».

« Cette grève a déjà de graves conséquences médicales et nous appelons à une solution politique, quelle qu’elle soit, dans les plus brefs délais. Aujourd’hui, nous ne sommes plus en mesure de prévenir des conséquences médicales graves et potentiellement irréversibles », ajoute le Dr. Roland, dont l’ONG lance un appel à bénévoles pour renforcer ses équipes.

Plus de 450 représentants du secteur de la Culture ont également lancé un appel et demandent aux décideurs politiques de « ne plus rester silencieux pendant que des centaines de personnes » se laissent mourir de faim.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 28 juin 2021, 9:29

    J'espère que tous les défenseurs des règles en matière d'immigration et de "l'Etat de Droit" sont d'aussi bons citoyens quand il s'agit d'appliquer les règles qui les concernent, eux, personnellement. Ils se reconnaîtront certainement. Ils pourraient également mettre leur zèle à encourager notre Etat à participer à un effort visant à faire disparaître les raisons qu'ont ces migrants de quitter l'endroit où le hasard (oserait-on dire la malchance) les a fait naître. Et, tant qu'à faire, prier notre Etat afin qu'il ne faille pas trois ans pour obtenir une décision. Bon, évidemment, c'est plus compliqué et responsabilisant que de simplement crier "dehors".

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 28 juin 2021, 17:16

    Merci M. Moriaux.

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, dimanche 27 juin 2021, 17:23

    Tous ces sans-allocations vont finir à l'hôpital, et la facture pour l'esclave belge taxé à 50%.

  • Posté par firre genevieve, dimanche 27 juin 2021, 16:38

    Nous sommes à une époque où nous revendiquons pour le bien être animal (normal). Nous sommes à une époque où nous revendiquons pour la protection de la planète; pollution, respect des espèces en voie de disparition, . . . (normal) Et à coté de cela nous laissons ''crever'' des êtres humains qui sont dans la difficulté ??? (pas normal) Mais qui sommes nous pour ne pas réagir à ces problèmes ??? L'humain est très mauvais ! A notre époque j'estime que nos connaissances additionnées pourraient faire un monde meilleur (pour nous et pour nos voisins dans la merde) si nous pensions moins ''profil'' et un peu plus ''bien vivre ensemble'' que cela pourrait être chouette ;-) Mais faut pas rêver ;-(

  • Posté par Rabozee Michel, dimanche 27 juin 2021, 17:37

    @Petitjean Marie-rose: je n'ai pas dit que l'immigration économique n'était pas honorable. Mais il existe des procédures pour entrer dans un pays, s'y faire enregistrer et y vivre. Dans le cas de ces sans-papiers, ils n'ont pas suivi ces procédures, c'est là que le bât blesse. A la limite, il serait peut-être opportun de procéder comme aux USA, un système de green card, peut-être même avec loterie. Mais ne nous voilons pas la face, il serait contre-productif de régulariser en masse des personnes entrées illégalement; de plus il faut qu'une telle politique soit homogène dans tous les pays de l'U.E.

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo