Accueil Monde France

Régionales en France: «La difficulté du RN sera de démarrer une campagne présidentielle sur un échec»

Pour le politologue belge Benjamin Biard, spécialiste de l’extrême droite, le front républicain résiste encore à l’ascension du parti d’extrême droite français.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 3 min

Soirée amère pour le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen qui échoue à remporter ne serait-ce qu’une région à l’issue de ce second tour des élections régionales. Si le vice-président du parti, Jordan Bardella, a refusé de parler d’échec de son parti, estimant qu’il s’agissait avant tout d’« échec de la démocratie française », Marine Le Pen a bien reconnu la défaite : « Ce soir nous ne prendrons pas de région ».

Malgré l’échec du parti d’extrême droite, la cheffe de file du RN, candidate déclarée à la présidentielle, n’a pas perdu de temps, donnant rendez-vous aux Français, « dès demain, pour construire tous ensemble l’alternance dont la France a besoin». Pour le politologue belge Benjamin Biard (Crisp), spécialiste de l’extrême droite, démarrer une campagne présidentielle sur un échec va se révéler compliqué pour le RN.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Termam Alexis, lundi 28 juin 2021, 9:30

    La côte d'azur a eu chaud. Il serai temps de "débrunir" les mentalités locales.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 28 juin 2021, 7:49

    Et pourquoi ce ne sera pas difficile aussi pour Macron? Surement parce que toute la machine médiatique va voler à son secours en le présentant comme le rempart contre je ne sais pas quoi.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs