Accueil

Dans les Hauts-de-France, Bertrand se présidentialise

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Si le doute subsistait, son allocution – à peine 30 secondes après l’annonce officielle des résultats – l’aura vite dissipé. A l’issue de ce deuxième tour, Xavier Bertrand a enfilé ses habits présidentiels. Le président sortant ex-LR des Hauts-de-France et candidat déclaré à la présidentielle, s’est dit prêt à aller à « la rencontre de tous les Français ». Légitimé par son bon résultat – il rafle 53 % des voix, loin devant Sébastien Chenu du RN, crédité de 25,6 %, et devant la candidate d’union de la gauche Karima Delli, annoncée à 21,4 % – Xavier Bertrand a livré un discours aux accents de chef d’Etat, tendance Sarkozy en 2007 : « Pour redresser notre pays, il y a un préalable, le rétablissement de l’ordre. L’insécurité mine la République, la défigure, et ce sont les plus modestes les premières victimes […] mon objectif c’est que le travail paye à nouveau, qu’on puisse en vivre dignement, pour élever ses enfants ». Pour séduire l’électorat populaire, réputé de gauche, l’artillerie lourde est de sortie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs