Accueil Monde Europe

Suède: la démission de Löfven met la pression sur le Parlement

Le Premier ministre Stefan Löfven a remis son tablier ce lundi. Il n’y aura pas d’élections anticipées, mais il reste maintenant aux parlementaires, toujours aussi divisés, à lui trouver un successeur.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Après une semaine d’incertitude, Stefan Löfven a finalement tranché : « À un an des élections prévues en septembre 2022, et avec une pandémie en cours, une élection anticipée n’est pas la meilleure chose pour la Suède », a-t-il annoncé ce lundi. « Sur cette base, j’ai demandé au Président d’être démis de mes fonctions de Premier ministre. » L’avantage de cette décision, c’est qu’elle lui permet de continuer à diriger la Suède, à la tête d’un gouvernement de transition. Cela évite aussi un scrutin prématuré à sa formation, le vieux parti social-démocrate, qui voit son capital électoral s’éroder inexorablement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs