Accueil Belgique Politique

Interdire les groupes incitant à la haine: l’impossible légifération?

PS et MR ont tous deux déposé des propositions de loi visant à punir plus durement les groupes radicaux. Le débat, qui touche sur le fond à la liberté d’association, est extrêmement sensible.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Punir plus durement les groupes et associations incitant à la haine, quitte à les dissoudre. Cela fait plusieurs semaines que le débat anime les sessions de la commission Intérieur de la Chambre, parfois de manière virulente (lire par ailleurs). A l’aune de nouvelles révélations concernant Schild&Vrienden (le mouvement de jeunesse d’extrême droite, dont certains membres ont suivi des entraînements armés à l’étranger), Vooruit et le PS ont effectivement estimé au début de l’année qu’il était temps resserrer la vis. Pour ce faire, ils ont décidé de ressortir du placard une loi de 1934, celle « interdisant les milices privées », pratiquement inutilisée depuis lors. Les rouges veulent donc la remettre au goût du jour et la changer en loi « interdisant les milices privées et les associations incitant à la violence, à la discrimination ou à la haine ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Bonisseur Hubert, mercredi 30 juin 2021, 10:24

    Vers une interdiction du CCIB, à l'instar du CCIF Français ?

  • Posté par collin liliane, mercredi 30 juin 2021, 0:21

    Que le MR invite la chercheuse du CNRS français Florence Bergeaud-Blackler : son livre "L'islamisme est un sujet tabou en Belgique" est un succès de librairie.

  • Posté par Bonisseur Hubert, mercredi 30 juin 2021, 10:24

    @Deckers Björn. Pour être objectifs et factuels: a-t-il dit quelque chose qui n'est pas vrai ou qui n'a pas pu être vérifié par une photo, une vidéo, etc ? Son témoignage rapporte-t-il des faits réels ou non ? Je pense que vous connaissez déjà la réponse...

  • Posté par Deckers Björn, mercredi 30 juin 2021, 1:19

    Trop tard, le MR s'est discrédité en invitant Joel Rubinfeld. Dénoncer le communautarisme et inviter un communautariste est du plus haut ridicule. Le MR l'a fait!!!

  • Posté par Deckers Björn, mardi 29 juin 2021, 21:35

    Jos Theys, vous l'avez bien dit, la haine n'est pas une opinion politique, c'est une émotion. En la circonstance une émotions négative. Je ne dis pas qu'il faut ouvrir les portes et les fenêtres de l'immigration. Ce n'est pas le propos. Je dis que la haine est une émotions qui divise la société, la fracture. L'extrême droite n'a jamais réussi nulle part (donnez moi un seul exemple). En revanche, elle a souvent échoué et laissé des pays en lambeaux. L'extrême droite se prétend patriote. En réalité, rien n'est plus anti-patriotique que l'extrême droite. La phobie est une peur c'est exact. La peur, là encore, ce n'est pas une opinion, c'est un sentiment. A tous les coups, merci de votre démonstration, l'extrême droite ne joue jamais sur le raisonnement, mais toujours sur les tripes. On ne fait pas de politique en laissant parler ses tripes, sauf à choisir l'impasse grotesque des extrêmes et leurs cortèges sinistres de désillusions et de désolation. Tant l'extrême droite que l'extrême gauche ont laissé des ruines en partant. Bien sur que si il faut lutter contre la haine et plus encore contre la bêtise!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs