Accueil Société

Rénover le planétarium de Bruxelles: «C’est maintenant ou jamais»

Avec plus de 50 ans au compteur, le planétarium de Bruxelles – l’un des plus grands d’Europe – fait figure de vénérable. Pour tenir le coup dans l’ouragan immobilier qui s’annonce au Heysel, il a bien besoin d’un sérieux lifting.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Chaque année, 50.000 visiteurs prennent le chemin du planétarium de Bruxelles. La moitié sont des groupes scolaires, de la maternelle au secondaire, et même des universitaires. Institution discrète – désuète, diront certains –, le vénérable dôme qui orne le plateau du Heysel où sont hébergés de nombreuses activités aimerait faire l’objet de meilleures attentions. Certes, la technologie a suivi : passé au numérique en 2009, l’honorable érigé au début des années 70 vient de se voir doté de huit nouveaux vidéoprojecteurs laser ultramodernes. On ne vient plus seulement s’y mettre la tête dans les étoiles et les planètes, mais on y admire aussi des films sur la Terre, sur le changement climatique, etc. Nous sommes des étoiles est le titre du nouveau film pour les enfants, sortant fort à propos pour les vacances scolaires…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par lambert viviane, lundi 28 juin 2021, 19:11

    Pour une fois qu'on a 2 francophones aux commandes, il serait temps de rendre leur splendeur aux musées et institutions culturelles situés dans la Région Bruxelloise !

  • Posté par lambert viviane, lundi 28 juin 2021, 19:11

    Pour une fois qu'on a 2 francophones aux commandes, il serait temps de rendre leur splendeur aux musées et institutions culturelles situés dans la Région Bruxelloise !

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs