Accueil Belgique

Elisabeth Degryse: «Il faut envisager la maladie comme un problème collectif à régler ensemble»

En 15 ans, le nombre de personnes invalides a presque doublé. Alors qu’ils sont désormais près d’un demi-million, une étude des Mutualités chrétiennes recommande des démarches de prévention à tous les étages.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 5 min

Faire du bien-être des travailleurs une priorité afin de prévenir l’incapacité de travail… Les Mutualités chrétiennes en sont certaines désormais : la bienveillance, l’accompagnement psychologique et administratif et l’attention aux conditions de travail sont les piliers de la prévention des maladies de longue durée. Une prévention qui doit s’organiser avant l’incapacité, pendant celle-ci et lors du retour au travail. Une étude qualitative réalisée auprès de 4350 travailleurs empêchés en dit long sur le phénomène. Elisabeth Degryse, vice-présidente de l’Alliance nationale des mutualités chrétiennes livre au public et au monde politique ses recommandations.

Quelles sont les principales lignes de force de cette étude ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs