Accueil Société Enseignement

Le taux de réussite au CEB cette année est légèrement inférieur à celui de 2019

Le taux de réussite à l’épreuve 2021 de 88,32 % est légèrement inférieur au taux de réussite moyen de 2019.

Temps de lecture: 2 min

Sur les 52.792 élèves de 6e primaire qui ont présenté le CEB en juin 2021, 46 627 l’ont réussi, soit un taux de réussite de 88,32 %. La moyenne des résultats obtenus par l’ensemble des élèves est de 78,14 % en français, 71,52 % en mathématiques et 76,06 % en éveil (histoire-géographie et sciences).

A titre indicatif, le taux de réussite à l’épreuve 2021 de 88,32 % est légèrement inférieur au taux de réussite moyen de 2019 qui est de 90,49 %. Pour rappel, l’épreuve de 2020 a été annulée.

Dans ce contexte de pandémie, un taux de réussite inférieur dans le domaine mathématique et particulièrement en grandeurs est compréhensible. Le domaine des grandeurs est, par définition, le plus discriminatoire pour les élèves. Ce domaine nécessite un maximum de temps de manipulations, de concrétisations au niveau des apprentissages. Si les enseignants ont disposé de moins de temps en présence de leurs élèves, il est compréhensible que cet aspect soit parfois demeuré moins envisagé.

La discipline la mieux réussie est le français. Ceci pourrait, à titre d’hypothèse être en partie expliqué par l’annonce, en février, que la production écrite porterait sur une lettre. Ce choix visait à rassurer les enseignants et leurs élèves.

L’élève qui réussit l’épreuve obtient automatiquement le CEB et fréquentera dès septembre prochain la première année commune de l’enseignement secondaire.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, samedi 3 juillet 2021, 11:34

    EXTRAIT:" La discipline la mieux réussie est le français. Ceci pourrait, à titre d’hypothèse être en partie expliqué par l’annonce, en février, que la production écrite porterait sur une lettre. Ce choix visait à rassurer les enseignants et leurs élèves". MES REMARQUES : 1) L'annonce du titre de la rédaction permettait aux élèves de la "rédiger" avec les parents, amis ou n'importe quelle personne compétente puis de l'"étudier" par "coeur".Quelle compétence réelle, une telle question mesure-t-elle? C'est une supercherie de plus : elle fera croire aux élèves et à leurs parents qu'ils sont capables de "rédiger" alors que quand ils sont en 1°S, la majorité est incapable de définir correctement quoi que ce soit, je donne un exemple : "Qu'est-ce la hauteur du triangle ABC issue du sommet A? La réponse? Faites le test! Vous lirez du "charabia"! C'est comme cela pour n'importe quel cours.Et pour les rédactions au cours de français? Beaucoup d'élèves me disent qu'ils n'en font pas, AH!!!Et pour ceux qui en font j'aimerais vraiment en lire? Beaucoup de parents sont horrifiés par ce qu'ils lisent tant pour la syntaxe que pour l'orthographe! Le diktat du ministère pour les évaluations des travaux d'écrits en 3°S est : 2/ 20 seulement accordé à l'orthographe.Ainsi une page écrite contenant 20 ou 30 fautes d'orthographe peut être notée : 16 /20! Quoi qu'en pense, les défenseurs du mépris de l'orthographe, celle-ci joue un rôle important dans la compréhension profonde des textes en qui que ce soit: l'identification de certains mots ne peut se faire que par leur orthographe vu que la même phonétique peut correspondre à des sens différents. 2) Comment la discipline la mieux réussie au CEB peut-elle être le français alors que la majorité des diplômés du CESS sont quasi-illettrés! Ce n'est pas mon humble avis : c'est un avis général des enseignants mais aussi du monde extérieur à l'école, des employeurs en particuliers.

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 29 juin 2021, 23:08

    C est clair qui si les résultats avaient été meilleurs que l an dernier, cela aurait été suspect

  • Posté par Dubois alain, mardi 29 juin 2021, 12:19

    @ Rambeaux, j'attendais une réponse et elle arrive. Et oui malheureusement ce n'est pas avec certains ignares que le niveau d'intelligence d'une partie des nouveaux Belges va s'améliorer. Et pourtant certains disent que c'est une richesse.

  • Posté par Rambeaux Paul, mardi 29 juin 2021, 12:38

    Je trouve simplement amusant de se permettre de prendre de haut les résultats du CEB en faisant deux fautes d'orthographe sur deux lignes... Et vous en remettez une couche : "ce n'est pas avec certains ignares que le niveau d'intelligence va s'améliorer". C'est encore plus drôle. Etre ignorant n'a rien à voir avec l'intelligence. Mépris, fautes d'orthographe, faute de vocabulaire, pauvre Belgique en effet... Le réussiriez-vous seulement, ce CEB ?

  • Posté par Dubois alain, mardi 29 juin 2021, 11:46

    Le CEB est de + en + facile, même des élèves de 5° et même de 4° le passe sans problème d'après les dires de mon fils qui est enseignant. Tout est fait pour que les alloctones réussissent mais ils n'y arrivent même pas. Pauvre Belgique

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs