Accueil Sports Football Diables rouges

Battre l’Italie quand ça compte, eux seuls l’ont fait

En six matches de compétition contre l’Italie, la Belgique ne s’est imposée qu’une fois, le 13 mai 1972. Christian Piot (73 ans) et Paul Van Himst (77) s’en souviennent comme si c’était hier…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C’était une autre époque. La phase finale de l’Euro se jouait à… quatre, les Diables évoluaient en blanc (d’abord parce que Raymond Goethals trouvait qu’ils se voyaient mieux ainsi, sous des éclairages pas toujours au point, puis par superstition parce que ça leur avait réussi), aucun d’eux ne jouait à l’étranger et le stade d’Anderlecht, théâtre de l’exploit devant 26.561 spectateurs, ne s’appelait encore ni stade Constant Vanden Stock ni Lotto Park mais bien stade Émile Versé, du nom du premier mécène des Mauves.

En 1972, donc, après une phase éliminatoire où il fallait être premier de sa poule pour continuer l’aventure (ce que la Belgique avait fait en devançant le Portugal d’Eusebio, l’Écosse et le Danemark), on jouait des quarts de finale par aller-retour, avant de désigner le pays organisateur parmi les quatre derniers qualifiés (et ce serait la Belgique).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs