Accueil Économie Mobilité

Rail: les cheminots refusent le protocole social 2021-2022

Le protocole social pour 2021 et 2022 était soumis ce mardi au vote des cheminots du Groupe SNCB (SNCB, Infrabel, HR Rail). C’est un refus net de leur part.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Mauvais signe, personne ne veut parler. Ni du côté de la direction des filiales du rail, ni du côté des syndicats. Il faudra attendre jeudi et la réunion d’un comité de pilotage (le niveau des négociations sociales pour le rail belge) pour connaître les résultats officiels du vote des 30.000 cheminots du Groupe SNCB (regroupant la SNCB qui fait rouler les trains, Infrabel qui gère le réseau ferré et HR-Rail qui est l’employeur officiel de tous les hommes du rail). Il semble toutefois que tout le monde soit bien au courant des résultats du vote, qui s’avère visiblement sans appel : ce serait un rejet massif des propositions contenues dans le protocole, aussi bien à la CGSP Cheminots qu’à la CSC Transcom, aussi bien côté flamand que francophone. Sachant que le syndicat libéral, très minoritaire, avait déjà annoncé son rejet des termes du protocole…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs