Accueil Belgique

Feu vert pour les Eros center

Avec la nouvelle loi, l’exploitation sexuelle ou financière des adultes et la prostitution des mineurs seraient toujours poursuivis, mais l’incitation à la débauche dans un lieu public (le racolage) et la publicité pour la prostitution ne seraient plus punissables.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La section de la loi qui permettait de sanctionner le fait de tenir une maison de prostitution, de vendre ou de louer des chambres réservées à la prostitution disparaîtrait également (hormis lorsqu’il y a profit « anormal »), et les activités «  qui relèvent d’une mission de service public  » ne pourraient faire l’objet de fermeture judiciaire ou de poursuites. «  C’était déjà toléré à Anvers, par exemple  », relève le ministre en évoquant la Villa Tinto.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs