Accueil Société

Prostituées: le projet de loi qui veut tout changer

Un statut social pour les prostituées, un feu vert législatif aux initiatives publiques de type « Eros center », la fin de la pénalisation du racolage et du proxénétisme (sauf en cas d’abus) : c’est une véritable révolution que le ministre de la Justice entend initier en matière de prostitution. Elle fait évidemment déjà grincer des dents…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Dans le cadre de la réforme du code pénal en ce qui concerne le droit sexuel, le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) avait annoncé vouloir «  octroyer un statut aux travailleurs du sexe et décriminaliser leurs activités. » Son projet de loi, qui a déjà été commenté par le conseil d’État et le Collège des procureurs généraux, doit être examiné en cette fin de semaine en intercabinet et il est actuellement revu à pas de course, suivant les divers avis reçus (Child Focus, Myria, Payoke, Commission des droits de l’enfant…). Dans sa forme actuelle, le projet ravit les travailleurs du sexe et les asbl de soutien aux prostituées, mais il fait craindre aux associations de lutte contre la traite des êtres humains (TEH) et aux magistrats une montée en puissance de la criminalité liée à la prostitution et une impunité pour les auteurs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Alexandre Fabrice, mercredi 30 juin 2021, 10:30

    C'est une très bonne chose de légaliser cette activité. Interdire et punir ne fait que précariser et mettre en danger la vie de ces travailleurs/travailleuses et laisse la porte ouverte à la maltraitance et au banditisme. Il faut absolument sortir de l'hypocrisie et des dogmes religieux. Espérons que tout cà soit effectivement mis en place avec une attention et une lutte bien définie contre le proxénétisme. Travailleur du sexe oui mais pas esclaves de criminels.

  • Posté par tran henri, jeudi 1 juillet 2021, 12:07

    je suis d'accord avec vous concernant la reconnaissance, le respect de ce travail et de la sécurité sociale; avec les garanties de sécurité contre la traite des êtres humains, les viols et violences Par contre, pour avoir vécu une "installation" de salon dans la maison voisine de la nôtre, je pense qu'il est impératif d'en dédier les lieux: c'est insupportable à vivre au quotidien!

  • Posté par Kabbedijk Irène, mercredi 30 juin 2021, 10:43

    Vous avez raison. Je suis (très) rarement d'accord avec Van Quickenborne mais ce projet de loi est une bonne chose pour autant bien entendu que l'on protège efficacement les prostitué(e)s du proxénétisme et du trafic d'êtres humains.

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs