Accueil Sports Football Football à l'étranger Euro 2020

Alex Vizorek sur les manifestations de joie anti-françaises: «Une rivalité de petit frère à grand frère»

Il ne loupe jamais sa cible : le chroniqueur belge Alex Vizorek ne s’est pas privé de titiller les Français dans son billet du jour sur France Inter.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Amis français je vous pardonne » ; dans son dernier billet de la saison, ce mardi sur France Inter, Alex Vizorek a doucement égratigné les auditeurs français, rendant à une partie d’entre eux le sourire. « J’aurais aimé être Suisse, rigolait-il, pour savoir ce que c’est de battre la France ». Une petite pique qui se sera jointe au flot de moqueries sur les réseaux sociaux, et au concert des klaxons dans les rues de Bruxelles. Le « Belge de service », avec Charline Vanhoenacker, y voit moins un sentiment anti-français que du « folklore assez sympathique ».

Que vous inspirent les manifestations de joie anti-françaises de lundi soir en Belgique ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dubois Jean, mardi 29 juin 2021, 22:11

    Les Belges n'existent pas, pas plus que la Belgique. C'est une construction de l'histoire, un mythe. Mis à part cette équipe nationale de demeurés, il n'y a pas de socle commun, les wallons et les flamands sont définitivement irréconciliables du point de vue culturel. Peu de wallons parlent néerlandais et de moins en moins de flamands font l'effort de parler français. En vérité nous bien plus proches nous wallons des français que de quiconque. Voilà pourquoi cette ambiguïté vis à vis des français est malsaine, un caprice, l'expression d'une frustration. Ce n'est pas à eux que nous devrions tenir rigueur. Le football est un sport de débile pour des débiles. Qu'une équipe nationale gagne ou perde, franchement quelle importance cela peut-il avoir ? Le fait est que nous ne sommes plus respectés comme minorité dans ce foutoir qui nous sert de pays. Nous ferions bien mieux de nous tourner vers la France, que de nous faire botter le fion éternellement par ces flamins qui nous bafouent et nous dédaignent . En ce qui me concerne, j'aime la France, ses habitant(e)s, sa culture, sa gastronomie et sa puissance. Dans quelques mois, nos institutions vont exploser, les flamands vont s'émanciper ... grand bien leurs fasse. Qu'allons nous faire ?

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs