Accueil Culture Cinéma Les sorties cinéma

«La fine fleur»: jolie rose

Entre caprice de la nature et loi du marché, Pierre Pinaud nous apprend les rudiments de l’hybridation, la beauté des roses et met les relations humaines au cœur de son film.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Sans doute que sans Catherine Frot, cette histoire d’une grande créatrice de roses au bord de la faillite embauchant trois employés en insertion sans aucune compétence horticole et pour qui la vie n’est pas toujours rose n’aura pas le même parfum. L’actrice apporte sa singularité à ce personnage qui s’inscrit dans la même veine que Les saveurs du palais.

Il est question de terroir, d’artisanat, d’entreprise familiale donc d’héritage physique et morale, d’intégrité, d’excellence mais aussi de choc social.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les sorties cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs