Accueil Belgique Politique

Turtelboom, «une erreur de casting»

Magistrats, avocats et associations de défense des droits de l’homme lui reprochent sa vision exclusivement sécuritaire. Et l’appauvrissement de la Justice.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Désastres, manquements, défaillances, erreur de casting…» : la ministre de la Justice en a pris pour son matricule mardi lors de la présentation, par les associations professionnelles et de défense des droits de l’homme actives en matière de justice pénale et pénitentiaire, du bilan de son action au cours de la courte législature qui vient de s’achever.

Un rapport au vitriol dans lequel les acteurs de la justice critiquent la vision et l’action d’Annemie Turtelboom et, plus largement, de l’ensemble du gouvernement Di Rupo. « Pour nous, c’est zéro pointé, une cote de présence!, sanctionne Alexi Deswaef de la Ligue. On renvoie la ministre en seconde sess mais en même temps on n’a pas envie de la revoir en septembre.»

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs