Accueil Belgique Politique

L’ex-député Sébastian Pirlot (Chiny) passe du rouge au bleu

Le bourgmestre de Chiny qui avait quitté le navire PS en 2018 s’estime plus en phase avec les libéraux, qu’il rejoint. L’avenir nous dira s’il remord vraiment à la politique en-dehors de sa commune.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Hier, l’invitation du président du MR, Georges-Louis Bouchez, pour une conférence de presse donnée ce mercredi matin à la maison communale de Chiny « pour une annonce importante » a eu de quoi surprendre dans le fief du bourgmestre Sébastian Pirlot, ex-député fédéral et régional PS, un parti qu’il a quitté en 2018. De quoi ouvrir des supputations sur un changement de couleurs politiques… Ce qui fut vite confirmé hier.

Ce matin, Georges-Louis Bouchez avait donc fait le déplacement en Gaume pour confirmer la rumeur, dans le château du Faing qui accueillait quelques élus libéraux de Gaume dont le président provincial Benoît Piedbœuf.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par G Jean Luc, mercredi 30 juin 2021, 15:43

    Guidé par la voie du bénéfice sans doute ! (les idées politiques sont toujours très souples, ça passe vite du vert au noir au rouge au bleu au transparent)

  • Posté par collin liliane, jeudi 1 juillet 2021, 14:17

    Poujadisme.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 30 juin 2021, 15:59

    Pourquoi toujours supposer qu'un politique ne soit jamais guidé·e que par le fric? Il est bourgmestre de Chiny et le restera. Il ne gagnera pas un centime de plus. Il arrive qu'il y ait des gens de convictions, vous savez...

Aussi en Politique

Enquête Les communes wallonnes devront se montrer plus transparentes

« Le Soir » et « Le Vif » ont mené l’enquête auprès des 281 communes wallonnes et bruxelloises, pour voir s’il était possible pour un citoyen d’obtenir des informations précises avant chaque conseil communal. Verdict : non, dans une grande majorité des cas. Mais un décret wallon à l’initiative du CDH, appuyé par la majorité, va changer la donne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs