Accueil Sports Football Diables rouges

Dries Mertens est conscient qu’il n’est pas au top de sa forme avec les Diables rouges: «Je veux faire mieux»

Le joueur de Naples espère monter en puissance, notamment face à l’Italie.

Temps de lecture: 3 min

C’est un match particulier qui attend Dries Mertens vendredi à partir de 21h à Munich. En effet, le Diable rouge va croiser l’Italie en quart de finale de l’Euro 2020. Et cette nation, il la connaît très bien, comme il l’a avoué en conférence de presse ce mercredi.

« C’est pour moi spécial de jouer face à l’Italie. Je viens d’évoluer durant 8 saisons dans ce pays », expliquait le Napolitain. « L’Italie a davantage confiance en elle grâce à une série de succès et un seul but encaissé depuis le début du tournoi. En Italie, le danger peut venir de partout. Il y a de l’expérience et de la jeunesse dans cet effectif. Quant à moi, je me sens un peu Italien dans ma manière de vivre. Je profite à fond de la vie. Et puis, ça aide quand on habite près de la plage et dans une belle ville comme Naples ».

Belgique-Italie, c’est un véritable choc, une finale avant la lettre. « Je pense que l’Italie a une très bonne équipe. Peu de monde s’attendait à voir cette dernière évoluer de cette manière, avec autant de confiance. C’est une belle formation à voir jouer », a-t-il ajouté. « Le plus important pour nous, c’est de ne pas encaisser, de tenir le zéro derrière. On gagne un tournoi quand on encaisse peu. On a appris de nos erreurs et on sait que nous avons les qualités pour faire quelque chose de bien, tant offensivement que défensivement. Et puis, cela ne sert à rien de se mettre trop de pression. Ce n’est pas notre dernière chance dans un tournoi majeur. Dans le futur, la Belgique pourra encore gagner des trophées. Mais une possibilité reste une possibilité et nous devons tout faire pour parvenir à nos fins ».

Depuis le coup d’envoi de l’Euro 2020, Dries Mertens ne semble pas au top de sa forme. « Mon tournoi ? Ça pourrait être mieux individuellement, mais le foot est un sport collectif et le plus important est de gagner. Et puis, si on venait à remporter l’Euro, ce serait un chouette tournoi, quoi qu’il m’arrive ».

Mertens a déjà atteint un objectif individuel en tout cas… « Ma 100e cap face au Danemark ? C’est très beau. Cela prouve que j’ai eu une belle carrière et que je me suis montré influent et rarement blessé. Dommage que c’était la plus mauvaise première mi-temps de la Belgique dans ce tournoi. Mais oui, j’en suis fier. Surtout que cette année, j’ai connu pas mal de blessures, de petits bobos. C’est terminé et je suis ici ! J’ai envie de faire mieux et j’espère que ce sera le cas dès le prochain match ».

Le positivisme est donc de mise dans le discours du Belge de Naples. « Plus on joue ensemble, plus on trouve des automatismes. C’est notre cas, mais aussi celui de l’Italie. Le jeu de l’Italie et de Naples serait similaire ? Difficile à comparer. Jorginho se montre très influent dans le jeu de l’Italie. Cette nation évolue en bloc, et c’est sa force ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Un titre brugeois à la sauce Diables

Mignolet, Mechele, Vanaken et De Ketelaere sont quatre cadres du noyau brugeois qui pourraient être présents dans la prochaine sélection de Roberto Martinez en vue de la Nations League. Leur contribution au sacre des Blauw en Zwart a été décisive.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb